Pierre, François Duboë

1749 -

Informations générales
  • Né le 23 septembre 1749 à Saint-Evroult-Notre-Dame-du-Bois (Orne - France)
  • Décédé à une date inconnue

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 2 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Orne
Groupe
Plaine

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention et député au Conseil des Anciens, né à Laigle (Orne) en 1751, mort à une date inconnue, était juge au tribunal civil de Laigle, quand il fut élu membre de la Convention par le département de l'Orne, le 5e sur 8, à la pluralité des voix sur 545 votants.

Lors du troisième appel nominal pour le jugement de Louis XVI, il formula ainsi son vote : « Convaincu, comme homme d'Etat, que l'intérêt et la tranquillité publique sont encore liés à l'existence de Louis, j'opine pour la réclusion et le bannissement. Si, au mépris de notre générosité, les puissances étrangères tentaient encore de le rétablir sur le trône, je le condamne dès à présent à subir la mort, aussitôt que la prise d'une de nos villes sera officiellement connue. »

Le 4 brumaire an IV, il entra au Conseil des Anciens, comme conventionnel. Il en sortit le 20 mai 1798.

La table du Moniteur attribue par erreur à Duboë le rapport qui fit décréter l'institution du dépôt central des Archives nationales, et une motion sur les liquidations, dont le véritable auteur est le conventionnel Julien Dubois, qui représentait comme Duboë le département de l'Orne.