Louis Jorrand

1756 - 1845

Informations générales
  • Né le 29 août 1756 à Moutiers-d'Ahun (Creuse - France)
  • Décédé le 30 mai 1845 à Ahun (Creuse - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 5 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Creuse
Groupe
Modérés
Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 13 octobre 1795 au 20 mai 1798
Département
Creuse
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention, député au Conseil des Cinq-Cents, né à Moutier-d'Ahun (Creuse) le 29 août 1756, mort à Ahun (Creuse) le 30 mai 1845, il fut reçu licencié en droit en 1778, et succéda (1780) à son père comme notaire.

Partisan modéré de la Révolution, il devint, en 1790, membre du conseil de son district, en 1791 membre du directoire de la Creuse, et fut élu, le 5 septembre 1792, député de ce département à la Convention, le 5e sur 7, par 180 voix (356 votants). Dans le procès du roi, il vota l'appel au peuple et s'exprima ainsi au 3e appel nominal : « Prononçant comme législateur, je vote pour une mesure générale, la détention. » Le 6 mai 1795, il fit partie de la commission chargée d'examiner la conduite de Joseph Lebon.

Réélu, le 21 vendémiaire an IV, député du même département au Conseil des Cinq-Cents, par 109 voix (222 votants), il y siégea jusqu'en l'an VI. Jorrand ne prit la parole dans cette assemblée que pour donner son avis sur les rentes viagères créées pendant la dépréciation du papier-monnaie.

Il fut membre du conseil général de la Creuse, de l'an VIII jusqu'en 1816, maire d'Ahun, et continua en même temps d'exercer sa profession de notaire.

Date de mise à jour: novembre 2019