Louis Paullian

1795 - 1855

Informations générales
  • Né le 6 août 1795 à Lyon (Rhône-et-Loire - France)
  • Décédé le 6 octobre 1855 à Francheville (Rhône - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Rhône
Groupe
Centre

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple en 1848, né à Lyon (Rhône) le 6 août 1795, de François Paullian agriculteur et de Marie Berger, mort à Francheville (Rhône) le 6 octobre 1855, il fit son droit à Dijon et se fit inscrire au barreau de Saint-Etienne.

Ses opinions libérales le firent nommer, en juillet 1830, capitaine de la garde nationale. Peu de jours après, il abandonna le barreau et se retira à Francheville (Rhône), dont il fut maire de 1830 à 1844, et où il s'occupa d'agriculture.

Hostile à la politique du gouvernement de Juillet, il donna, en 1844, sa démission de maire, et contribua à fonder le Censeur de Lyon, journal libéral.

Elu, le 23 avril 1848, représentant du Rhône à l'Assemblée constituante, le 8e sur 14, par 64 057 voix, il fit partie du comité des cultes, et vota :

- pour le bannissement de la famille d'Orléans,
- contre les poursuites contre L. Blanc et Caussidière,
- contre l'abolition de la peine de mort,
- contre l'impôt progressif,
- contre l'incompatibilité des fonctions,
- contre l'amendement Grévy,
- contre la sanction de la Constitution par le peuple,
- pour l'ensemble de la Constitution,
- pour la proposition Rateau,
- contre l'interdiction des clubs.
- pour l'expédition de Rome.

Non réélu à la Législative, il quitta la vie politique.

Date de mise à jour: février 2016