Jean, Pierre, Gustave Laissac

1809 - 1858

Informations générales
  • Né le 2 août 1809 à Montpellier (Hérault - France)
  • Décédé le 25 juin 1858 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 4 juin 1848 au 23 août 1848
Département
Hérault
Groupe
Gauche
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 24 septembre 1848 au 26 mai 1849
Département
Hérault
Groupe
Gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple en 1848, né à Montpellier (Hérault) le 2 août 1809, mort à Paris le 25 janvier 1858, d'une famille de modestes artisans, il était étudiant en droit à Paris au moment de la révolution de 1830.

Il fut décoré de la croix de juillet et nommé sous-préfet de Château-Chinon. Destitué neuf mois après, il devint secrétaire de M. Mauguin, et fut impliqué (1832) dans un procès politique à Montpellier: acquitté par le jury, il termina son droit à Toulouse, et se fit inscrire au barreau de Montpellier, où il acquit rapidement de la réputation, en plaidant dans plusieurs affaires retentissantes, notamment pour les tonneliers de Nîmes prévenus du délit de coalition, pour les accusés d'avril, dans les procès auxquels donna lieu le recensement de 1842, etc.

Il s'était marié à une femme « aussi riche d'années que d'argent », dit un biographe, lorsque la révolution de 1848 le fit procureur général à Montpellier; il fut élu, le 4 juin suivant, représentant de l'Hérault à l'Assemblée constituante, en remplacement de M. de Larcy, qui avait opté pour le Gard, par 24,075 voix sur 62,221 votants. Mais de graves irrégularités ayant été signalées dans cette élection, elle fut annulée après enquête le 23 août, et M. Laissac dut se représenter devant ses électeurs, qui lui confirmèrent son mandat, le 24 septembre suivant, avec 35,306 voix (63,757 votants, 116,860 inscrits). Il fit partie du comité de législation et vota:

- contre la sanction de la Constitution par le peuple,
- pour l'ensemble de la Constitution,
- contre la proposition Rateau,
- contre l'interdiction des clubs,
- contre l'expédition de Rome.

Non réélu à la Législative, il rentra au barreau. On a de lui une brochure sur la Taxe des boissons; il avait collaboré au Journal des Economistes, à la Révolution de 1830 et à la Tribune.

Date de mise à jour: mars 2016