Jean-Pierre Laborde

1765 - 1827

Informations générales
  • Né le 14 novembre 1765 à Saint-Clar (Gers - France)
  • Décédé le 27 janvier 1827 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 13 octobre 1795 au 19 mai 1799
Département
Gers
Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 25 décembre 1799 au 4 juin 1814
Département
Gers
Régime politique
Première Restauration
Législature
Chambre des députés des départements
Mandat
Du 4 juin 1814 au 20 mars 1815
Département
Gers
Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 15 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Gers

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-cents, au Corps législatif de l'an VIII à 1815, représentant à la Chambre des Cent-jours, né à Saint-Clar (Gers) le 14 novembre 1765, mort à Paris le 27 janvier 1827, « fils de monsieur Dominique Laborde, bourgeois, et de dame Marie Gineste, » il était avoué à Lombez avant la Révolution.

Secrétaire général de l'assemblée provinciale du pays de Comminges en 1788, maire de Lombez en 1792, il fut détenu dans les prisons de Toulouse pendant la Terreur, puis fut nommé, après thermidor, administrateur du district de l'Isle-Jourdain, et élu député du Gers au Conseil des Cinq-cents, le 24 vendémiaire an IV, par 166 voix sur 299 votants. Il fit voter une résolution en faveur des héritiers des ecclésiastiques déportés, demanda la reconstruction de Landrecies par la compagnie Duvernet, et vota l'annulation des trois élections du Gers.

Après le coup d'Etat de brumaire, le Sénat conservateur le choisit pour député du Gers au nouveau Corps législatif, le 4 nivôse an VIII, et lui renouvela son mandat le 6 janvier 1813; il fut nommé secrétaire de cette assemblée, le 6 avril 1814.

Pendant les Cent-jours, les électeurs de Lombez l'élurent leur représentant, le 15 mai 1815, par 24 voix (24 votants, 108 inscrits); il quitta la vie politique après cette courte législature.

Il a été nommé chevalier de la Légion d'honneur le 2 novembre 1814.

Date de mise à jour: mai 2013