Jacques Glays

1749 - 1819

Informations générales
  • Né le 5 janvier 1749 à La Trinité-Porhoët (Morbihan - France)
  • Décédé le 16 mai 1819 à Vannes (Morbihan - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 15 avril 1798 au 26 décembre 1799
Département
Morbihan
Groupe
Droite
Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 3 octobre 1808 au 4 juin 1814
Département
Morbihan
Régime politique
Première Restauration
Législature
Chambre des députés des départements
Mandat
Du 4 juin 1814 au 20 mars 1815
Département
Morbihan
Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 11 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Morbihan

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-Cents, au Corps législatif de 1808 à 1815, représentant à la Chambre des Cent-Jours, né à la Trinité-Porhoët (Morbihan) le 5 janvier 1749, mort à Vannes (Morbihan) le 16 mai 1819, « fils de Joseph Glays et d'Olive Gautier, son épouse », il fut avocat, puis notaire avant 1789.

La Révolution le fit successivement officier municipal, agent de district, préposé aux recettes du district de Vannes, juge suppléant au tribunal criminel du Morbihan.

Le 26 germinal an VI, Glays fut élu député de ce département au Conseil des Cinq-Cents. Il ne se montra pas hostile au coup d'Etat de brumaire, et fut nommé, le 21 germinal an VIII, conseiller de préfecture à Vannes.

Dévoué au gouvernement impérial, il se vit ensuite (3 octobre 1808) appelé par le Sénat conservateur au Corps législatif, comme député du Morbihan, y resta jusqu'en 1815, et reparut le 11 mai 1815 à la Chambre des Cent-Jours, où il représenta l'arrondissement de Vannes, avec 25 voix sur 35 votants, contre 10 à M. Claret. Il rentra ensuite dans la vie privée.