Paul, Emile, Louis, Marie de La Fruglaye

1766 - 1849

Informations générales
  • Né le 13 mars 1766 à Quimper (Finistère - France)
  • Décédé le 25 juin 1849 à Morlaix (Finistère - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 20 novembre 1822 au 24 décembre 1823
Département
Finistère
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 6 mars 1824 au 5 novembre 1827
Département
Finistère
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1822 à 1827, et pair de France, né à Quimper (Finistère) le 13 mars 1766, mort à Morlaix (Finistère) le 25 juin 1849, il était fils de « haut et puissant seigneur François-Gabriel-Marie de la Fruglaye, seigneur de Kiers et autres lieux, et haute et puissante dame Sophie-Antoinette-Pauline de Caradeuc, son épouse ».

Il suivit la carrière militaire, émigra à la Révolution, et parvint sous la Restauration au grade de maréchal-de-camp.

Il était conseiller général du Finistère, lorsqu'il fut élu député de ce département, au grand collège, le 20 novembre 1822, par 132 voix (187 votants, 239 inscrits). Il siégea à droite et fit partie de la majorité royaliste. Réélu, le 6 mars 1824, par 128 voix (143 votants, 238 inscrits), il soutint la ministère Villèle.

La Biographie des députés de la Chambre septennale attribuait à ce législateur des talents variés : « M. le maréchal de camp de la Fruglaye a une rare habileté pour faire, en équitation, le difficile « saut du tonneau ». Nous avons eu un jour le bonheur et l'effroi de le lui voir exécuter, et nous l'avons jugé de première force. Il danse aussi en perfection, et il n'a pas trouvé de rival dans l'art de patiner sur la glace et de faire des pirouettes. C'est une des colonnes du ministère Villèle, et le meilleur sauteur de la Chambre. »

Le 5 novembre 1827, il fut nommé pair de France; il siégea au Luxembourg jusqu'en 1830, parmi les zélés défenseurs de la monarchie de Charles X.

Retour haut de page