Anne, Joachim, Joseph de Rochemore

1766 - 1855

Informations générales
  • Né le 24 juillet 1766 à Nîmes (Gard - France)
  • Décédé le 6 juillet 1855 à Orbec (Calvados - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 10 mars 1821 au 1er mai 1822
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 16 mai 1822 au 24 décembre 1823
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 6 mars 1824 au 5 novembre 1827
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1821 à 1827, né à Nîmes (Gard) le 24 juillet 1766, mort à Orbec (Calvados) le 6 juillet 1855, « fils de M. Alexandre-Pierre de Rochemore, chevalier, marquis de Rochemore-Saint-Cosme, seigneur de Bigourden, Fontcouverte, Masblanc, Montredon et autres lieux, et de Marie-Madeleine-Barbe de Vogüé », il entra de bonne heure dans l'armée, fut lieutenant au régiment Royal-Cravates, devint aide-de-camp du maréchal de Broglie en 1791, et colonel de cavalerie l'année suivante. Puis il émigra, et fit toutes les campagnes de l'armée des princes jusqu'en 1798.

Il rentra en France à l’époque du Consulat, et vécut retiré pendant toute la durée de l'empire; à la Restauration, il fut nommé 1er lieutenant aux chevau-légers du roi, maréchal de camp et maître des cérémonies. En 1815, il eut le commandement militaire du département de la Sarthe.

Chevalier de Saint-Louis et commandeur de la Légion d'honneur, il fut successivement élu député du grand collège d'Indre-et-Loire :
- en mars 1821, en remplacement de M. de la Bourdonnaye, qui avait opté pour Maine-et-Loire, par 148 voix (160 votants) ;
- le 16 mai 1822, par 138 voix (227 votants, 275 inscrits),
- et le 6 mars 1824, par 117 voix (201 votants, 246 inscrits).

Il prit place parmi les ministériels et vota pour toutes les lois d'exception. Il était aussi conseiller général.

Il quitta le parlement aux élections générales de 1827, et fut admis à la retraite, comme maréchal de camp, le 4 août 1833.

Date de mise à jour: mai 2015


Retour haut de page