Charles, Antoine Génin

1785 - 1866

Informations générales
  • Né le 5 avril 1785 à Verdun (Meuse - France)
  • Décédé le 27 janvier 1866 à Wadelincourt (Ardennes - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 20 avril 1829 au 16 mai 1830
Département
Meuse
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 23 juin 1830 au 31 mai 1831
Département
Meuse
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Meuse
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Meuse
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Meuse
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Meuse
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Meuse
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Meuse
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1829 à 1848, né à Verdun (Meuse) le 5 avril 1785 « fils légitime de M. Louis Genin, intéressé dans les affaires du Roy, et de Dame Marie Margueritte Madelaine Deliars », mort à Wadelincourt (Ardennes) le 27 janvier 1866, propriétaire dans cette localité, il fut élu député le 20 avril 1829, par les électeurs libéraux du 2e arrondissement de la Meuse (Verdun), avec 149 voix (246 votants et 284 inscrits), en remplacement de M. Beaupoil de Saint-Aulaire, nommé pair de France.

Il prit place au centre gauche et fut des 221. Réélu, le 23 juin 1830, par 152 voix (248 votants, 287 inscrits), il adhéra au gouvernement de Louis-Philippe et siégea, pendant toute la durée de la monarchie de juillet, sur les bancs ministériels.

Sans paraître à la tribune, il soutint de ses votes la politique de Casimir-Périer, puis celle de Guizot, et obtint successivement sa réélection : le 5 juillet 1831, dans le 4e collège de la Meuse (anciennement la 2e circonscription); le 21 juin 1834, par 162 voix (210 votants, 322 inscrits), contre 22 à M. Marchand: le 4 novembre 1837, par 152 voix (276 votants, 329 inscrits), contre 129 à M. Chadenet; le 2 mars 1839; le 9 juillet 1842, par 209 voix (279 votants, 370 inscrits), contre 63 à M. Chadenet ; et le 1er août 1846, par 227 voix (301 votants, 414 inscrits), contre 52 à M. Chadenet.

M. Genin vota notamment pour la condamnation du journal la Tribune (1833), pour les lois de septembre 1835, pour les lois de disjonction, d'apanage, etc., pour l'indemnité Pritchard (1845), contre les différents projets de réforme électorale.

Il obtint pour son fils un poste de conseiller d'Etat. La révolution de 1848 le rendit à la vie privée.

Date de mise à jour: août 2013

Retour haut de page