Jean, André, Hippolyte Champanhet

1785 - 1868

Informations générales
  • Né le 4 janvier 1785 à Vals (Ardèche - France)
  • Décédé le 14 février 1868 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 7 janvier 1833 au 25 mai 1834
Département
Ardèche
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Ardèche
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Ardèche
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Ardèche
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Ardèche
Groupe
Majorité conservatrice

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1833 à 1839, et de 1842 à 1848, né à Vals (Ardèche), le 4 janvier 1785, mort à Paris le 14 février 1868, il fit ses études au collège de Tournon, alors école militaire, fut reçu avocat en 1809, et devint, en 1811, conseiller auditeur à la Cour impériale de Lyon.

Il était substitut du procureur général près la même cour lorsqu'il fut destitué en 1815. Le ministère de Serres le réintégra dans la magistrature, comme substitut du procureur du roi au tribunal de la Seine (1819); puis il fut promu (1828) substitut du procureur général, et eut, en cette qualité, à soutenir les poursuites dirigées en 1829 par le gouvernement contre Béranger.

Le gouvernement de juillet, auquel il se rallia, le fit conseiller à la cour de Paris (1832). Elu, le 7 janvier 1833, en remplacement de M. Louis-Félix Dubois, démissionnaire, député du 1er collège de l'Ardèche (Privas), par 110 voix sur 162 votants et 285 inscrits, contre 47 à M. Gamond, il vota avec la majorité conservatrice et fut réélu successivement : le 21 juin 1834, par 116 voix (202 votants, 312 inscrits), contre 84 à M. de Bernis, et le 4 novembre 1837, par 167 voix (280 votants, 312 inscrits), contre 107 à M. Dubois.

Il échoua aux élections de 1839, mais reprit l'avantage le 9 juillet 1842, avec 205 voix (403 votants, 475 inscrits), contre MM. Rampon, député sortant, 119, et le marquis de Vogué, 9 voix. Il fut encore réélu le 1er août 1846, par 245 voix (474 votants, 544 inscrits), contre 144 à M. Gauthier et 85 à M. de Vogué.

A la Chambre, M. Champanhet parla sur l'insurrection d'avril à Lyon, fut rapporteur de plusieurs commissions, et déposa un amendement au projet de loi sur le chemin de fer de Paris à Lyon et de Lyon à Avignon. Chevalier de la Légion d'honneur depuis 1828.


Retour haut de page