Pierre, François Dumont

1789 - 1864

Informations générales
  • Né le 12 janvier 1789 à Bouchain (Nord - France)
  • Décédé le 27 juillet 1864 à Ferrières (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Nord
Groupe
Opposition dynastique
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Nord
Groupe
Opposition dynastique
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Nord
Groupe
Opposition dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1834 à 1842, né à Bouchain (Nord) le 12 janvier 1789 « en légitime mariage de Jean Baptiste Dumont Me Boulanger et de Marie Félicité Joseph Rémy », mort à Ferrières (Nord) le 27 juillet 1864, il suivit d'abord la carrière des armes, puis devint industriel.

Simple soldat en 1808, il fit toutes les campagnes d'Espagne jusqu'en 1814, reçut la croix de la Légion d'honneur sur le champ de bataille des Arapiles, rentra en France avec les épaulettes de capitaine, assista à la bataille de Toulouse puis à celle de Waterloo.

Mis en demi-solde par la Restauration, il se retira à Bouchain et se lança dans l'industrie, d'abord comme associé dans l'exploitation des forges de Raismes, puis, ayant découvert, après de longues recherches, la présence de minerai à Ferrière-la-Grande, près de Maubeuge, il établit en 1829 le premier haut fourneau qui ait existé dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais.

Conseiller d'arrondissement et conseiller général, il fut élu député au collège électoral de Valenciennes, le 21 juin 1834, par 259 voix sur 442 votants et 523 inscrits, contre 181 voix données à M. d'Hambersaert. Son mandat lui fut renouvelé, une première fois, le 4 novembre 1837, par 360 voix sur 378 votants et 668 inscrits, et, une deuxième fois, le 2 mars 1839, par 369 voix sur 376 votants et 670 inscrits.

Il avait siégé tout d'abord au centre gauche, mais il accentua son attitude et entra dans le groupe de l'opposition dynastique, qui reconnaissait pour chef M. Odilon Barrot. Il quitta la vie politique en 1842.

Date de mise à jour: janvier 2014

Retour haut de page