Joseph, Marie, François Moreau

1764 - 1849

Informations générales
  • Né le 6 octobre 1764 à Morlaix (Finistère - France)
  • Décédé le 22 novembre 1849 à Morlaix (Finistère - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 26 mars 1817
Département
Ille-et-Vilaine
Groupe
Majorité

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre du Tribunat et député de 1816 à 1817, né à Morlaix (Finistère) le 6 octobre 1764, mort à Morlaix le 22 novembre 1849, frère du général Moreau, il était avocat dans sa ville natale au moment de la Révolution.

Il avait, ainsi que son père, conservé quelques relations avec les émigrés, pour des règlements de comptes. Ils furent l'un et l'autre dénoncés; son père périt sur l'échafaud, lui en fut quitte pour six mois de prison. A peine remis en liberté, il se présenta, le 5 nivôse an III, à la barre de la Convention, pour demander justice contre ses accusateurs.

Commissaire du gouvernement près le tribunal correctionnel de Morlaix en l'an VI, il vit sans déplaisir le coup d'Etat de brumaire, et devint membre du Tribunat le 24 pluviôse an VIII. Il fut le seul à protester contre le rapport du grand-juge qui comprenait le général Moreau, son frère, parmi les coaccusés de Cadoudal, et demanda en vain son renvoi devant ses juges naturels et non devant un tribunal d'exception.

Chevalier de la Légion d'honneur le 25 prairial an XII, il quitta la vie politique à la dissolution du Tribunat (1807).

La Restauration le nomma administrateur-général des postes, et il fut élu, le 4 novembre 1816, député du grand collège d'Ille-et-Vilaine, par 89 voix (173 votants, 236 inscrits); il siégea dans la majorité. Il devint préfet de la Lozère le 6 août 1817, puis préfet de la Charente. Après la révolution de 1848, il se retira à Morlaix.

Date de mise à jour: mai 2015