Raymond Dupuytrem

1863 - 1927

Informations générales
  • Né le 9 septembre 1863 à Vauréal (Seine-et-Oise - France)
  • Décédé le 13 janvier 1927 à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 22 septembre 1889 au 30 novembre 1889
Département
Vienne
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 20 août 1893 au 31 mai 1898
Département
Vienne
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 8 mai 1898 au 31 mai 1902
Département
Vienne

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 9 septembre 1863 à Vauréal (Seine-et-Oise), mort le 13 janvier 1927 à Bayonne (Basses-Pyrénées).

Député proclamé de la Vienne en 1889 (invalidé). Député de la Vienne de 1890 à 1902.

Bien qu'il n'en fût pas originaire, Raymond Dupuytretn possédait dans la Vienne d'importantes propriétés qu'il régissait en gentilhomme campagnard et qui faisaient de lui un important personnage départemental.

Cette notoriété l'amena à se présenter aux élections générales législatives du 22 septembre 1889, sous l'étiquette d'indépendant, dans la deuxième circonscription de Poitiers. Il fut proclamé élu au premier tour de scrutin, par 8.679 voix contre 7.514 à M. Bazille et 625 à M. Pret, sur 16.911 votants. Il siégea, dès le début de la législature, comme secrétaire provisoire de la Chambre. Mais quoique le 11e Bureau ait conclu à la validation de cette élection, un amendement déposé en séance publique par M. de La Batût, demanda son annulation pour causes de pression et de corruption qui en avaient entaché la sincérité. La Chambre adopta cet amendement à la séance du 30 novembre 1889 et, par 255 voix contre 243, annula ces opérations électorales. Une élection partielle s'ensuivit le 12 janvier 1890. Se trouvèrent en présence M. Dupuytrem, l'invalidé, et son ancien concurrent, M. Bazille. M. Dupuytrem emporta de nouveau le siège au premier tour de scrutin, par 8.367 voix contre 8.008 sur 16.471 votants.

Raymond Dupuytrem fut à nouveau nommé secrétaire provisoire de la Chambre pour l'année 1891 et entra dans diverses Commissions spéciales, dont celle chargée de l'examen du projet de loi sur la marine marchande (1892). Il eut à rédiger plusieurs rapports sur des projets de loi d'intérêt local, mais ne se manifesta pas à la tribune.

Il retrouva son siège aux élections générales du 20 août 1893, toujours au premier tour de scrutin, par 8.588 voix contre 7.694 au docteur Guillon. Membre de diverses Commissions spéciales, dont celle de la marine, il déposa une proposition de loi tendant à autoriser la preuve des imputations diffamatoires en matière électorale (1894). Il rapporta, comme sous la législature précédente, des projets de loi d'intérêt purement local, mais ne prit jamais la parole en séance publique.

Réélu aux élections générales du 8 mai 1898, toujours au premier tour de scrutin, par 8.531 voix contre 7.948 à M. Cleiftié, sur 16.748 votants, il appartint à diverses Commissions spéciales et présenta une proposition de loi relative à l'imputation des frais d'établissement des cartes électorales pour les élections législatives et pour les élections au Conseil général. Il rapporta quelques pétitions mais ne fit pas entendre sa voix.

Il ne se représenta pas aux élections générales des 27 avril et 11 mai 1902, mais n'abandonna pas pour autant la politique. Il fut, en effet, conseiller général du canton de Saint-Julien-l'Ars, de 1895 à 1904.

Il mourut, retiré de la vie publique, à Bayonne (Basses-Pyrénées), le 13 janvier 1927, à l'âge de 64 ans.

Il fut remplacé à la Chambre des Députés par M. Raoul Peret.