Emile Faure

1873 - 1953

Informations générales
  • Né le 16 février 1873 à Montélimar (Drôme - France)
  • Décédé le 25 avril 1953 à Villejuif (Val-de-Marne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Xe législature
Mandat
Du 24 avril 1910 au 31 mai 1914
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Parti socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIe législature
Mandat
Du 10 mai 1914 au 7 décembre 1919
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Républicain socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIVe législature
Mandat
Du 29 avril 1928 au 31 mai 1932
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Parti républicain socialiste et socialiste français
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 8 mai 1932 au 31 mai 1936
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Parti socialiste français

Biographies

Né le 16 février 1873 à Montélimar (Drôme).

Député de l'Indre-et-Loire de 1910 à 1919 et de 1928 à 1936.

Emile Faure est venu à la politique par le syndicalisme. Il avait été administrateur du syndicat national des travailleurs des chemins de fer lorsqu'en 1910 il se présenta aux élections législatives, à Tours, dans la 2e circonscription. Il se définissait alors comme « républicain socialiste » et proposait aux électeurs un programme qui, s'il était très ferme sur le chapitre de la laïcité, demeurait fort modéré en matière économique et sociale. Il fut élu dès le premier tour, battant le député sortant, M. Foy, par 10.480 voix contre 7.632.

En 1914, il arrive largement en tête au premier tour et l'emporte aisément au second, avec 7.944 suffrages contre 4.196 à son adversaire le plus dangereux.

En 1919, au contraire, la liste « républicaine-socialiste » dont il prend la tête n'obtient aucun siège. Lui-même n'a que 13.596 voix alors que le moins favorisé des élus en compte 20.882.

En 1924, il n'est pas candidat.

En 1928, puis en 1932, il arrive en tête au premier tour et est élu avec une assez large avance au second.

En 1936, en revanche, il doit laisser son siège au candidat de la S.F.I.O., M. Meunier, n'arrivant même, au second tour de scrutin, qu'en troisième position avec 2.838 voix seulement.

De sa carrière à la Chambre, on serait tenté de dire qu'elle fut sans histoire. Les interventions sont rarissimes, les propositions de loi qu'il dépose - intéressant notamment les professions commerciales - peu nombreuses.

En 1930, il fut élu secrétaire de la Chambre.



Né le 16 février 1873 à Montélimar (Drôme)

Décédé le 25 avril 1953 à Villejuif (Seine)

Député d'Indre-et-Loire de 1910 à 1919 et de 1928 à 1936

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1659)

Après son échec de 1936, Emile Faure se retire dans la région parisienne. Devenu aveugle et très éprouvé par de longues années de maladie, il meurt à Villejuif le 25 avril 1953. Il avait 80 ans.