Alexandre, Hugues, Anatole Flandin

1833 - 1904

Informations générales
  • Né le 11 juillet 1833 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 7 septembre 1904 à Pont -l'eveque (Calvados - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 5 mars 1876 au 25 juin 1877
Département
Calvados
Groupe
Appel au peuple
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 28 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Calvados
Groupe
Appel au peuple

Biographies

Député de 1876 à 1881, fils de louis Hugues Flandin qui avait été représentant sous la deuxième république, né à Paris le 11 juillet 1833, il entra au conseil d'Etat comme auditeur sous l'Empire. Il remplit ensuite les fonctions de secrétaire général du Calvados et fut promu maître des requêtes au conseil d'Etat en 1869.

Démissionnaire à la chute de l'Empire, il se retira dans les propriétés qu'il possédait en Normandie, depuis son mariage avec Mlle Cail, fille du célèbre industriel, et vécut jusqu'en 1876 étranger à la politique. A cette époque il se présenta, comme candidat conservateur impérialiste, aux élections législatives, et fut élu, le 5 mars, au second tour de scrutin, député de l'arrondissement de Pont-l'Evêque (Calvados) par 6,266 voix (11,057 votants, 15,480 inscrits), contre 4,751 voix à M. Aubert, républicain. Il siégea à droite, dans le groupe de l'Appel au peuple, et donna son concours au gouvernement du Seize-Mai contre les 363.

Candidat officiel du maréchal de Mac Mahon le 14 octobre 1877, M. Flandin fut réélu député par 7,250 voix (13,068 votants, 16,044 inscrits), contre 5,783 à M. Paul Duchesne-Fournet, républicain. Il reprit sa place dans le groupe bonapartiste, et vota avec la droite :

- contre le ministère Dufaure,
- contre l'élection de M. Grévy à la présidence de la République,
- contre l'article 7 de la loi sur l'enseignement supérieur,
- contre l'amnistie,
- contre les lois nouvelles sur la presse et le droit de réunion, etc.

Il se représenta encore, mais cette fois sans succès, au renouvellement du 21 août 1881; il n'eut que 4,617 voix contre 7,410 à l'élu républicain, M. Duchesne-Fournet. Membre du conseil général de l'Eure pour le canton de Pont-l'Evêque, et chevalier de la Légion d'honneur.

Né le 11 juillet 1833 à Paris, mort le 7 septembre 1904 à Pont-l'Evèque (Calvados).

Député du Calvados de 1876 à 1881.

Après son échec aux élections générales législatives de 1881, Anatole Flandin abandonna la politique sur le plan national pour se consacrer au Conseil général du Calvados où il représentait le canton de Pont-l'Evêque.

Il mourut en son château de Betteville, aux portes de Pont-l'Evêque, le 7 septembre 1904, à l'âge de 71 ans.

Il était chevalier de la Légion d'honneur.


Retour haut de page