Claudius, Eugène Bachelet

1899 - 1984

Informations générales
  • Né le 6 mai 1899 à Saint-didier-en-brionnais (Saône-et-Loire - France)
  • Décédé le 28 octobre 1984 à Semur-en-brionnais (Saône-et-Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Quatrième République - Assemblée nationale
Législature
Ire législature
Mandat
Du 21 décembre 1949 au 4 juillet 1951
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Républicains indépendants

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1940 à 1958 (La documentation française)



Né le 6 mai 1899 à Saint-Didier-en-Brionnais (Saône-et-Loire)

Décédé à Semur-en-Brionnais le 28 octobre 1984 (Saône-et-Loire)

Député de Saône-et-Loire de 1949 à 1951

Claudius Bachelet est né dans une famille d'agriculteurs. Il accomplit ses études primaires à l'école communale de Saint-Didier-en-Brionnais. Adulte, il est propriétaire agricole dans la commune voisine de Semur-en-Brionnais. Il se marie en 1929 avec Irma Bourru qui lui donnera six enfants.

A la Libération, il est maire de Semur. Il est en même temps président du syndicat agricole. Aux élections législatives du 10 novembre 1946, Claudius Bachelet figure en quatrième position sur la « liste du cartel républicain indépendant et gaulliste », nouveau mouvement politique créé par René Capitant pour marquer les positions proprement gaullistes avant que, quelques mois plus tard, de Gaulle ne constitue le Rassemblement du Peuple Français. En Saône-et-Loire, cinq listes sont en présence pour sept sièges à pourvoir. Sur 328 964 électeurs inscrits et 237 050 suffrages exprimés, le Parti communiste a deux élus et 76 845 voix, la S.F.I.O. un élu avec 37 367 voix, le Rassemblement des gauches républicaines un élu avec 26 006 voix, le Mouvement républicain populaire un autre avec 32 484 voix, et le Cartel républicain indépendant et gaulliste avec 64 450 voix, deux élus.

Les démissions, coup sur coup, de Patrice Bougrain, tête de liste du Cartel, en octobre 1949, puis de son remplaçant, Joseph Renaud, en novembre de la même année, amènent Claudius Bachelet à entrer à l'Assemblée nationale. Son élection est validée le 21 décembre 1949. Il s'inscrit au groupe Paysan de Paul Antier. Le 17 janvier 1950, il est nommé membre de la Commission des moyens de communication et du tourisme.

Aux élections législatives du 17 juin 1951, dans le même département, Claudius Bachelet, cette fois, est candidat, en troisième position, sur une liste « d'Union des indépendants, des paysans et des républicains nationaux », apparentée avec la S.F.I.O., le Parti radical, le Mouvement républicain populaire. Sur sept sièges à pourvoir, quatre vont aux listes apparentées dont un pour la liste de Claudius Bachelet, la liste communiste en emporte deux et la liste R.P.F. un. Claudius Bachelet n'est donc pas élu. Il ne se représente pas en 1956. Jusqu'en 1958, il conservera ses fonctions électives locales.


Retour haut de page