Jean, Joseph, Marie Barbier

1892 - 1979

Informations générales
  • Né le 23 décembre 1892 à La verpillière (Isère - France)
  • Décédé le 28 janvier 1979 à Nice (Alpes-Maritimes - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVIe législature
Mandat
Du 3 mai 1936 au 28 septembre 1936
Département
Allier
Groupe
Socialiste

Biographies

Né le 23 décembre 1892 à la Verpillière (Isère).

Député de l'Allier en 1936.

Né le 23 décembre 1892 à la Verpillière (Isère), Jean Barbier fut instituteur à l'école Carnot, à Vichy, puis directeur de l'Ecole primaire supérieure de Vichy, directeur des cours professionnels et directeur de l'école de dessin de la même ville. Candidat dans l'Allier aux élections cantonales en 1934 et aux élections municipales en 1935,. il se présenta aux élections législatives du 26 avril 1936 comme candidat socialiste dans la circonscription de Lapalisse. Dès. le premier tour de scrutin, il réussit, avec 9.704 voix, à distancer Lucien Lamoureux qui, député de cette circonscription depuis 1919, n'obtint que 8.393 voix et se retira. Jean Barbier fut élu au second tour de scrutin, le 3 mai suivant, avec 15.711 voix sur 23.742 votants, Inscrit au groupe socialiste, il ne resta député que 148 jours ; pour des raisons personnelles, il préféra en effet rejoindre son administration d'origine et il démissionna le 28 septembre 1936. Sa démission permit à Lucien Lamoureux de reconquérir son siège, le 3 janvier 1937. M. Jean Barbier fut, à la libération, maire provisoire de Vichy, mais il se présenta sans succès aux élections municipales et cantonales qui suivirent. Depuis. 1950, il n'a plus pris une part active à la vie politique. Il a assumé pendant quelque temps la direction du journal socialiste, le Cri social.




Né le 23 décembre 1892 à Verpillière (Isère)

Décédé le 28 janvier 1979 à Nice (Alpes-Maritimes)

Député de l'Allier en 1936

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome II, p. 453)

Nommé maire provisoire de Vichy à la Libération, Jean Barbier se présente, sans succès, aux élections municipales et cantonales de 1947. Dès lors, il se retire de la vie publique, se contentant d'assurer, pendant quelque temps, la direction du journal socialiste : Le Cri Social.


Retour haut de page