Louis, Aymar Joret des Closières

1824 - 1878

Informations générales
  • Né le 6 décembre 1824 à Bayeux (Calvados - France)
  • Décédé le 15 mars 1878 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 28 octobre 1877 au 15 mars 1878
Département
Calvados
Groupe
Appel au peuple

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1877 à 1878, né à Bayeux (Calvados) le 6 décembre 1824, mort à Paris le 15 mars 1878, fils d'un sous-préfet de Lisieux sous le ministère Guizot, il fit son droit, devint (1849) chef de cabinet de M. Morisot, préfet du Calvados, et fut nommé, en 1851, conseiller de préfecture de la Meuse.

Sous-préfet intérimaire de Montmédy au 2 décembre 1851, il fut successivement secrétaire général de la préfecture de la Meurthe (30 mars 1853), sous-préfet de Montmédy (28 octobre 1857), secrétaire général de la préfecture du Gard (1er mars 1862), sous-préfet de Reims (10 septembre 1864), sous-préfet du Havre (23 mars 1867). Là, il fut un des plus actifs promoteurs de l'exposition maritime internationale. Nommé préfet de la Mayenne le 31 janvier 1870, il fut révoqué au 4 septembre.

Il tenta de rentrer dans la vie politique aux élections législatives du 20 février 1876; mais il échoua, dans la 2e circonscription de Caen, avec 4,405 voix contre 4,951 à l'élu, M. Delacour.

Aux élections du 14 octobre 1877, qui suivirent la dissolution de la Chambre par le cabinet du 16 mai, il fut élu, au second tour, dans cette même circonscription, par 6,832 voix (10,952 votants, 15,767 inscrits), contre 4,042 voix à M. Mauger; il était le candidat du gouvernement. Il prit place à droite, dans le groupe de l'Appel au peuple, mourut en mars 1878, et fut remplacé, le 5 mai de la même année, par M. Desloges.

Chevalier de la Légion d'honneur (12 août 1866), officier d'Académie (août 1868), commandeur de Charles III d'Espagne, officier de la Conception de Portugal, chevalier de l'ordre de Léopold de Belgique, etc. M. Joret des Closières était le gendre (1862) de M. Ferdinand Barrot. (Voy. ce nom.)