Georges Ahnne

1903 - 1949

Informations générales
  • Né le 21 mars 1903 à Papeete (Etablissements français d'Océanie - Polynésie-française)
  • Décédé le 3 août 1949 à Garches (Hauts-de-Seine - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Gouvernement provisoire de la République française
Législature
2e Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 2 juin 1946 au 27 novembre 1946
Département
Etablissements français d'Océanie
Groupe
Démocratique et socialiste de la Résistance
Régime politique
Quatrième République - Assemblée nationale
Législature
Ire législature
Mandat
Du 10 novembre 1946 au 3 août 1949
Département
Etablissements français d'Océanie
Groupe
Union démocratique et socialiste de la Résistance

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1940 à 1958 (La documentation française)



Né le 21 mars 1903 à Papeete (Tahiti)

Décédé le 3 août 1949 à Garches (Seine-et-Oise)

Membre de la seconde Assemblée nationale Constituante (Etablissements français d'Océanie)

Député des Etablissements français d'Océanie de 1946 à 1949

Georges Ahnne descend des premiers missionnaires protestants venus à Tahiti. Il effectue ses études de droit à la faculté de Bordeaux et, une fois licencié, s'installe à Papeete comme avocat. Dès juin 1940, il contribue au ralliement des Etablissements français d'Océanie à la France libre.

Il est élu député de ce territoire à la seconde Assemblée nationale Constituante, le 2 juin 1946, par 6 273 voix contre 3 232 et 523 à ses deux concurrents. Il s'inscrit comme apparenté au groupe de l'Union démocratique et socialiste de la Résistance. Il est nommé membre de la Commission des pensions civiles et militaires et des victimes de la guerre et de la répression (23 juillet), mais il n'a pas l'occasion de participer aux débats, car son élection n'est validée que le 23 septembre 1946.

Deux mois plus tard, il est réélu, le 24 novembre, aux élections législatives, par 7 038 voix contre 5 328 à son principal adversaire. Il siège parmi les Indépendants.

Ce second mandat est, lui aussi, écourté puisque la validation de l'élection n'intervient que le 13 février 1947. Georges Ahnne est nommé membre de la Commission des moyens de communication et juré de la Haute Cour de justice (8 juin 1948). Il n'a pas l'occasion de participer aux débats parlementaires du fait de son décès prématuré. Ses seules prises de position connues sont celles qui apparaissent à travers ses principaux votes. Il approuve le second projet de Constitution, vote la confiance au cabinet Ramadier après le départ des ministres communistes le 4 mai 1947 et s'abstient sur le statut de l'Algérie le 27 août 1947. Il vote contre l'abrogation du décret Poinso-Chapuis relatif au financement des écoles privées (10 juin 1948), approuve la ratification de l'accord sur le plan Marshall (7 juillet 1948) et celui du Pacte Atlantique (27 juillet 1949).

Marié, puis divorcé et remarié, Georges Ahnne avait eu deux enfants de son premier mariage.


Retour haut de page