Albert, Omer, Clovis Mennecier

1883 - 1947

Informations générales
  • Né le 17 mai 1883 à Nauroy (Aisne - France)
  • Décédé le 15 juin 1947 à Nauroy (Aisne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVIe législature
Mandat
Du 3 mai 1936 au 31 mai 1942 *
Département
Aisne
Groupe
Socialiste

* : Un décret de juillet 1939 a prorogé jusqu'au 31 mai 1942 le mandat des députés élus en mai 1936

Biographies

Né le 17 mai 1883 à Nauroy (Aisne). Député de l'Aisne de 1936 à 1942.

Issu d'une famille d'ouvriers tisseurs, il quitta l'école primaire à l'âge de 13 ans mais il employa ses moments de loisir à s'instruire et, en 1901, il put commencer une carrière dans l'enseignement public. Instituteur, puis directeur d'école, conseiller municipal de Nauroy, son village natal, il était - depuis 1935 - codirecteur du journal Le Réveil populaire de Saint-Quentin.

Il se présenta aux élections législatives de 1936 sous l'étiquette S.F.I.O. dans la 2e circonscription de Saint-Quentin et fut élu au second tour avec 8.664 voix sur 16.122 votants, contre 7.083 à Blériot. Il s'inscrivit au groupe socialiste et déposa divers textes tendant à résoudre des problèmes sociaux et intervint en séance publique sur ces mêmes problèmes. Le 9 janvier 1940, il fut élu secrétaire de la Chambre.

Le 10 juillet 1940, il vota la délégation des pouvoirs constituants au maréchal Pétain.




Né le 17 mai 1883 à Nauroy (Aisne)
Décédé le 15 juin 1947 à Nauroy

Député de l'Aisne de 1936 à 1942

(Voir première partie de la biographie dans le Dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, Tome VII, p. 2430)

Bien que maintenu dans ses fonctions de conseiller municipal de Nauroy, Albert Mennecier cesse de répondre aux convocations du conseil municipal ; c'est qu'il s'est réfugié à Cheylade dans le Cantal, en zone libre. Il essuie de la part des autorités d'occupation un refus de son retour en zone interdite ; sa maison de Nauroy, occupée par l'ennemi, est gravement endommagée.

Exclu du Parti socialiste et privé de ses mandats électifs à la Libération, en raison de son vote du 10 juillet 1940 et de son absence d'engagement aux côtés de la Résistance, il milite parmi les amis de Paul Faure.

Il s'éteint dans sa commune natale, le 1er juin 1947, à l'âge de 74 ans.



Retour haut de page