Jules, Jean Mouron

1906 - 1967

Informations générales
  • Né le 6 mai 1906 à Roussillon (Saône-et-Loire - France)
  • Décédé le 17 août 1967 à Signy-le-petit (Ardennes - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Gouvernement provisoire de la République française
Législature
Ire Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 21 octobre 1945 au 10 juin 1946
Département
Ardennes
Groupe
Communiste
Régime politique
Gouvernement provisoire de la République française
Législature
2e Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 2 juin 1946 au 27 novembre 1946
Département
Ardennes
Groupe
Communiste

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1940 à 1958 (La documentation française)



Né le 6 mai 1906 à Roussillon (Saône-et-Loire)
Décédé le 17 août 1967 à Signy le Petit (Ardennes)

Membre de la première et de la seconde Assemblée nationale constituante (Ardennes)

Jules Mouron est né le 6 mai 1906 en Saône-et-Loire ; père de trois garçons et d'une fille, il devient cultivateur à Signy-le-Petit, dans les Ardennes.

A la Libération, il est élu maire de sa commune, ainsi que conseiller général du canton de Signy-le-Petit, mandats qu'il conserve jusqu'à sa mort en 1967. Il se présente aussi, le 21 octobre 1945, aux suffrages de ses concitoyens des Ardennes pour l'élection des députés à l'Assemblée nationale Constituante. Il est en seconde position, derrière Pierre Lareppe, sur la liste communiste qui obtient 37 863 des 119 205 suffrages exprimés (31,7 %), et dépasse de peu la liste SFIO (36 163), ce qui lui permet d'obtenir un mandat à la plus forte moyenne, celui de Jules Mouron.

Le 2 juin 1946, pour les élections à la seconde Assemblée nationale constituante, le maire de Signy-le-Petit est réélu à la plus forte moyenne, la liste communiste ayant obtenu 30,4 % des suffrages exprimés. En revanche, le 10 novembre de la même année (élections pour la première législature), Jules Mouron n'est plus qu'en troisième position sur la liste communiste qui du reste n'obtient cette fois, dans les Ardennes, qu'un seul mandat, le MRP l'ayant dépassée ; il est battu.

Jules Mouron ne connaît donc qu'une brève carrière de député, siégeant seulement dans les deux assemblées constituantes de la Quatrième République. Dans la première, il est nommé membre de la Commission de l'agriculture et du ravitaillement ; dans la seconde, il y ajoute une nomination à la Commission des affaires économiques, des douanes et des conventions commerciales. Au cours de ses deux mandats, il n'intervient pas à la tribune et ne dépose ni rapport, ni proposition. Il approuve les deux projets de constitution soumis aux représentants des Français.

Jules Mouron s'éteint dans sa commune de Signy-le-Petit le 17 août 1967.



Retour haut de page