Edmond Petitfils

1878 - 1950

Informations générales
  • Né le 19 mai 1878 à Sedan (Ardennes - France)
  • Décédé le 4 décembre 1950 à Reims (Marne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIe législature
Mandat
Du 16 novembre 1919 au 31 mai 1924
Département
Ardennes
Groupe
Indépendants
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIIe législature
Mandat
Du 11 mai 1924 au 31 mai 1928
Département
Ardennes
Groupe
Démocrates

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 19 mai 1878 à Sedan (Ardennes). Député des Ardennes de 1919 à 1928.

Fils d'un conducteur des Ponts et Chaussées, docteur en droit, fondateur du journal Le Peuple ardennais, conseiller municipal de Charleville, Edmond Petitfils fut élu, par 34.420 voix sur 57.389 votants, député des Ardennes en 1919, sur la liste d'union républicaine qui, aux prises avec une liste socialiste. enleva les six sièges du département. Il s'inscrivit au groupe des indépendants.

Son mandat lui fut renouvelé en 1924 par 27.813 voix sur 69.717 votants, bien que la liste d'union républicaine ait dû, cette fois, céder deux sièges à celle du cartel des gauches. Pour cette deuxième législature, il fut membre du groupe des démocrates.

Au cours de ses deux mandats, Edmond Petitfils s'intéressa principalement à la reconstitution des régions libérées, aux dommages de guerre, aux pensions, à l'organisation judiciaire, notamment au sort des commis-greffiers des cours et tribunaux. C'est ainsi qu'il rédigea différents rapports pour la commission des régions libérées et pour celle de, la législation civile et criminelle et qu'il intervint en séance publique sur les anciens combattants et victimes de guerre et sur les régions libérées.

Aux élections de 1928 qui eurent lieu au scrutin uninominal, candidat dans la circonscription de Rocroi, Petitfils fut distancé par Henri Philippoteaux d'environ 600 voix au premier tour, puis définitivement d'environ 2.000 au second avec 4.044 voix et 4.210 voix.

Il ne se représenta plus désormais.


Retour haut de page