Michel, Marie, Robert de Pomereu

1860 - 1937

Informations générales
  • Né le 6 février 1860 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 29 novembre 1937 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 22 mai 1898 au 31 mai 1902
Département
Seine-Inférieure
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIIe législature
Mandat
Du 27 avril 1902 au 31 mai 1906
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Action libérale
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IXe législature
Mandat
Du 6 mai 1906 au 31 mai 1910
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Action libérale
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Xe législature
Mandat
Du 24 avril 1910 au 31 mai 1914
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Action libérale
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIe législature
Mandat
Du 26 avril 1914 au 7 décembre 1919
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Action libérale

Mandats au Sénat ou à la Chambre des pairs

Sénateur
du 11 janvier 1920 au 7 janvier 1927
Sénateur
du 8 janvier 1927 au 14 janvier 1936

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 6 février 1860 à Paris, mort le 29 novembre 1937 à Paris.

Député de la Seine-Inférieure de 1898 à 1919.
Sénateur de la Seine-Inférieure de 1920 à 1936.

Après des études classiques au lycée Fontanes (Condorcet) puis à la Faculté de droit de Paris, il voyage beaucoup, en Europe, en Asie et en Afrique.

Maire de Héron, conseiller général de la Seine-Inférieure, où il est réélu sans interruption, il se présente une première fois aux élections législatives en 1889 où il échoue. Il s'était opposé, dans la 3e circonscription de Rouen, à Waddington, et avait obtenu 9.116 voix sur 19.822 votants.

Il ne se représenta pas en 1893 mais, en 1898, ayant choisi la 2e circonscription de Rouen, il fut élu avec 8.659 voix sur 16.014 votants contre 7.009 à Orange. Il fut réélu en 1902 avec 10.637 voix sur 18.868 votants contre 4.449 à Renaudel et 3.480 à Lebon ; en 1906, par 11.235 voix sur 19.673 votants ; en 1910, par 10.463 voix sur 19.890 votants et en 1914 par 11.012 voix sur 19.861 votants.

Il s'inscrit au groupe d'action libérale qui siège à droite de la Chambre et s'occupe principalement de questions concernant sa région normande : rapports multiples sur divers textes financiers d'intérêt local, chemins de fer, mesures sociales, etc..., mais il aborde peu la tribune.

Robert de Pomereu est élu au Sénat le 11 janvier 1920, au premier tour, et réélu le 9 janvier 1927.

Inscrit au groupe de la gauche républicaine, il fait d'abord partie de la commission des chemins de fer et de celle de la marine de guerre puis, plus tard, des commissions de l'administration, des comptes définitifs, du suffrage universel. Il fut également très compétent dans les questions agricoles mais se montra encore plus réticent qu'à la Chambre pour prendre la parole.

Il se retira de la compétition électorale lors du renouvellement triennal du Sénat de 1936.

L'année suivante, le 29 novembre 1937, Robert de Pomereu meurt à Paris, à l'âge de 77 ans. Il était membre de la Société des agriculteurs.