Gabriel Réal

1845 - 1919

Informations générales
  • Né le 29 avril 1845 à Saint-etienne (Loire - France)
  • Décédé le 19 octobre 1919 à Néronde (Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 6 décembre 1891 au 14 octobre 1893
Département
Loire
Groupe
Union démocratique
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 20 août 1893 au 31 mai 1898
Département
Loire
Groupe
Union démocratique

Mandats au Sénat ou à la Chambre des pairs

Sénateur
du 1er janvier 1906 au 1er janvier 1919

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 29 avril 1845 à Saint-Etienne (Loire), mort le 19 octobre 1919 à Néronde (Loire).

Député de la Loire de 1891 à 1898.

Sénateur de la Loire de 1906 à 1919.

Gabriel Réal, qui se destinait aux carrières du droit, fit à 25 ans comme lieutenant de mobiles au 89e de marche la campagne de 1870 à l'armée de l'Est. Rendu à la vie civile après avoir été interné en Suisse, il s'établit notaire à Néronde en 1876. Maire de la ville en 1878, il entre au Conseil général en 1880 : il en est le président vingt-deux ans plus tard en 1902.

Paul Gerbay, député de la 2e circonscription de Roanne étant mort le 16 octobre 1891, Réal se présente à l'élection partielle du 6 décembre suivant et est triomphalement élu par 8.189 voix sur 9.738 votants contre 929 à Delorme dit Delmorès ; au renouvellement de 1893, il l'emporte très facilement sur le socialiste Rochet, 3.050 voix, par 7.456 sur 11.240 votants.

Il ne se représente pas en 1898, laissant la place à Jean-Baptiste Morel.

Député discret, Réal se contente d'œuvrer en commission et de déposer un rapport d'élection en 1896.

Il fut absent de la compétition législative de 1902, comme il l'avait été de celle de 1898.

Mais en 1904, le 23 octobre a lieu une élection partielle au Sénat pour pourvoir au remplacement de Waldeck-Rousseau décédé le 10 août précédent. Réal s'y présente et obtient 468 voix contre 489 à Audiffred qui est élu.

Au renouvellement triennal du 7 janvier 1906, il est élu de justesse au second tour avec la majorité absolue sans plus, 482 voix sur 963 votants, ce qui le place en quatrième position. Au premier tour, il était en huitième position avec 380 voix sur 964.

Membre de la gauche démocratique, parlementaire aussi discret au Sénat qu'il l'avait été à la Chambre, Gabriel Réal ruinera curieusement sa carrière sénatoriale peu de jours après son admission en raison d'un accrochage personnel avec son collègue Emile Reymond, élu en même temps que lui dans la Loire ; il ne devait plus jamais monter à la tribune du Sénat.

Il mourut à Néronde le 19 octobre 1919, à l'âge de 74 ans. Il était chevalier de la Légion d'honneur.


Retour haut de page