Joseph Rieder

1868 - 1932

Informations générales
  • Né le 15 octobre 1868 à Kaysersberg (Haut-Rhin - France)
  • Décédé le 16 février 1932 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIVe législature
Mandat
Du 9 février 1930 au 31 mai 1932
Département
Haut-Rhin
Groupe
Union républicaine démocratique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 15 octobre 1868 à Kaysersberg (Haut-Rhin), mort le 16 février 1932 à Paris (10e).

Député du Haut-Rhin de 1930 à 1932.

L'élection de Joseph Rieder comme député de la circonscription de Ribeauvillé qu'il représenta au Palais Bourbon de février 1930 à février 1932 est, sans doute, la conséquence lointaine d'événements survenus au cours des premières semaines de la grande guerre. Quand en août 1914, les troupes françaises pénètrent en Alsace, Joseph Rieder, pharmacien dans sa ville natale de Kaysersberg, accepte d'exercer les fonctions de maire. Quelques jours plus tard, après le reflux de l'offensive française, il est arrêté par les Allemands, libéré, mais emprisonné une nouvelle fois en 1915, il est interné au Hanovre au camp de Holzminden et ne reviendra en Alsace qu'après l'armistice. Il est alors élu maire de Kaysersberg, conseiller général et siège au conseil consultatif d'Alsace et de Lorraine.

A la fin de 1929, l'élection au Sénat du docteur Pfleger, député de la circonscription de Ribeauvillé, provoque une élection législative partielle à laquelle Joseph Rieder se présente. Au premier tour, avec 4.829 voix sur 12.423 votants, il devance ses deux concurrents, Dorner et Rieth, qui en obtiennent respectivement 3.844 et 3.182 ; au second tour de scrutin, le 2 février 1930, il est élu par 6.253 suffrages contre 4.330 à Dorner.

A la Chambre des députés, il adhère comme son prédécesseur au groupe de l'union démocratique républicaine et est nommé membre de la commission de l'Alsace-Lorraine.

Malheureusement, les circonstances ne devaient pas permettre à cet administrateur local, devenu tardivement député, d'avoir une activité parlementaire importante, car il meurt deux ans après son élection, à Paris, le 16 février 1932.

Joseph Rieder était chevalier de la Légion d'honneur.


Retour haut de page