Alfred Trannin

1842 - 1894

Informations générales
  • Né le 4 septembre 1842 à Courchelettes (Nord - France)
  • Décédé le 29 octobre 1894 à Lambres-lez-douai (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 22 septembre 1889 au 14 octobre 1893
Département
Nord

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 4 septembre 1842 à Courchelettes (Nord), mort le 29 octobre 1894 à Lambres-lez-Douai (Nord).

Député du Nord de 1889 à 1893.

Industriel (distillateur et fabricant de sucre) et agriculteur-betteravier, Alfred Trannin jouit d'une grosse situation dans le département lorsqu'il se présente le 22 septembre 1889 à la députation dans la 1re circonscription de Douai : il est en effet maire de Lambres, président du conseil d'arrondissement de Douai, membre de la Chambre de commerce de Douai, vice-président de la société des agriculteurs du Nord et chevalier de la Légion d'honneur.

Il est élu comme républicain antirévisionniste dès le premier tour par 7.172 voix sur 14.278 votants contre 6.900 au conservateur Léon Maurice.

Sincèrement républicain, il voudrait que le Parlement s'occupe uniquement des affaires du pays et de leur amélioration et ne s'épuise pas en luttes politiques stériles ; s'il se veut social, il n'oublie pas les intérêts de l'industrie sucrière et betteravière.

Trannin est membre de la commission chargée de l'examen du projet de loi sur la navigation intérieure et de celle relative à la réforme générale de l'impôt. Il participe au dépôt d'une proposition de loi tendant à taxer les mélasses étrangères et, prenant la défense des intérêts des sucriers distillateurs, intervient à propos du régime des sucres.

Il ne se représente pas au renouvellement de 1893 et meurt à 52 ans le 29 octobre 1894 à Lambres-lez-Douai.


Retour haut de page