Elie Ledieu

1834 - 1917

Informations générales
  • Né le 21 juillet 1834 à Arras (Pas-de-Calais - France)
  • Décédé le 7 janvier 1917 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 22 septembre 1889 au 14 octobre 1893
Département
Pas-de-Calais

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 21 juillet 1834 à Arras (Pas-de-Calais), mort le 7 janvier 1917 à Paris.

Député du Pas-de-Calais de 1889 à 1893.

Industriel, conseiller municipal depuis 1870, Elie Ledieu fut membre du Tribunal de commerce d'Arras pendant vingt-deux ans, de 1867 à 1889, dont dix ans de présidence.

Candidat républicain et antirévisionniste, lors des élections générales du 22 septembre 1889, il fut élu député de la 1re circonscription d'Arras par 10.737 voix, sur 20.048 votants, contre 9.097 à M. Sens, député sortant, bonapartiste.

Dans sa profession de foi, il s'exprimait en ces termes : «Dès 1891, je de manderai la dénonciation des funestes traités de commerce qui nous lient depuis longtemps et la révision de notre tarif général des douanes. Je voterai tous les droits protecteurs pouvant assurer la prospérité de l'agriculture. J'espère qu'il se trouvera dans la nouvelle Chambre une majorité gouvernementale compacte pour se grouper autour du président Carnot, et soutenir les ministres qu'il aura choisis.

«Améliorer nos institutions, et non détruire pour aller vers l'inconnu, telle doit être la devise de tous ceux qui ont quelque souci du repos de la France.»

Au nom de la 9e commission d'intérêt local, il déposa sur le bureau de la Chambre des rapports sur : les projets de loi tendant à autoriser les départements des Alpes-Maritimes et de l'Ariège à s'imposer extraordinairement; le projet de loi portant prorogation de surtaxes perçues à l'octroi du Blanc (Indre); le projet de loi portant prorogation de surtaxes perçues sur le vin et sur l'alcool à l'octroi d'Embrun (Hautes-Alpes).

Aux (élections générales de 1893, il fut battu au second tour de scrutin par Rose, républicain, n'obtenant que 8.538 voix, contre 10.968 à ce dernier, sur 19.661 votants.

Membre de la commission municipale chargée de l'administration d'Arras pendant la guerre de 1870, Elie Ledieu exerça également les fonctions d'adjoint au maire, de conseiller d'arrondissement, de délégué cantonal pour l'instruction primaire, de membre du conseil d'administration de l'école normale et des hospices.

Il se retira à Paris après les violents bombardements d'octobre 1914 et y mourut le 7 janvier 1917, à l'âge de 83 ans.

Elie Ledieu était chevalier de la Légion d'honneur et officier d'Académie.