Arthur, Florentin Levasseur

1875 - 1955

Informations générales
  • Né le 4 février 1875 à Persan (Seine-et-Oise - France)
  • Décédé le 5 octobre 1955 à Gif-sur-yvette (Essonne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIe législature
Mandat
Du 10 mai 1914 au 7 décembre 1919
Département
Seine
Groupe
Parti socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIe législature
Mandat
Du 16 novembre 1919 au 31 mai 1924
Département
Seine
Groupe
Non inscrit
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIIe législature
Mandat
Du 11 mai 1924 au 31 mai 1928
Département
Seine
Groupe
Républicain socialiste et socialiste français

Biographies

Né le 4 février 1875 à Persan (Seine-et-Oise).

Député de Seine-et-Oise de 1914 à 1928.

Haut-commissaire chargé du logement puis de l'habitation du 22 juillet 1925 au 19 juillet 1926.

Né dans une famille de petits commerçants, il débuta lui-même comme employé de commerce ; mais attiré par la politique, il se lança rapidement dans le journalisme. Collaborateur successivement du Petit Parisien, de la Lanterne, du Matin et du Rappel, il fut ensuite directeur politique de la France Libre.

Il fut élu pour la première fois député aux élections de 1914, où il se présentait sous l'étiquette socialiste. Arrivé en tête au premier tour, il passa au second tour, le 10 mai, avec 7.680 voix contre 7.176 à d'Aramon. Inscrit au groupe socialiste, il siège dans diverses commissions. Durant toute cette législature, qui correspond à peu près à la première guerre mondiale, il se montre extrêmement actif. Il se révèle en particulier comme le spécialiste du problème des loyers : toute son action tend à freiner la tendance à la spéculation sur les loyers qui résulte de la guerre; mais son activité ne se borne pas à cela : il se préoccupe aussi des problèmes de ravitaillement, du sort des familles des mobilisés, etc... Contrairement aux élections antérieures qui s'étaient déroulées au scrutin d'arrondissement, les élections de 1919 ont lieu au scrutin de liste avec représentation proportionnelle. Arthur Levasseur vient en tête de la liste socialiste : il a obtenu 43.650 voix ; il est élu à la plus forte moyenne.

Son activité ne faiblit pas au cours de son second mandat: c'est toujours le problème du logement qui retient surtout son attention, suscitant de nombreuses interventions et propositions de sa part. Ce dynamisme lui vaut d'être élu à la vice-présidence de la commission du commerce et de l'industrie.

Cela explique aussi sa réélection brillante en 1924, en tête de la liste du cartel républicain et socialiste. Il a près de 3.000 voix d'avance sur Painlevé qui vient en second sur sa liste.

Inscrit au groupe républicain socialiste et socialiste français, sa compétence dans le domaine du logement s'affirme. Il entre dans le cabinet Painlevé le 22 juillet 1925 comme haut-commissaire chargé des questions du logement. Il conservera ses fonctions dans le second ministère Painlevé, puis dans les deux cabinets Briand jusqu'au 17 juillet 1926, où il reprend son infatigable activité parlementaire.

Au cours de ces trois législatures, Arthur Levasseur a rapporté les lois sur les loyers ainsi que la loi sur la propriété commerciale qui est vraiment sa chose. Il s'est intéressé d'ailleurs à toutes les questions économiques, et spécialement à celles qui ont trait à l'industrie et au commerce.

Les élections de 1928 marquent le retour au scrutin uninominal. Candidat dans la 1re circonscription du XVe arrondissement de Paris, il arrive au premier tour en dernière position. Il se désiste en faveur de Tailliart, mais ne peut empêcher l'élection de Bertrand de Sauvan d'Aramon. Il se représente en vain en 1932, dans la 2e circonscription du XVe arrondissement contre le candidat sortant, Lionel de Tastes, qui devait être réélu. Il n'aura pas plus de chance en 1936, où il sera candidat dans la 2e circonscription de Versailles. Il s'était en effet fixé en Seine-et-Oise, à Gif-sur-Yvette, dont il devait devenir maire.

Il était chevalier de la Légion d'honneur, Grand-croix du Ouissam Alaouite chérifien, commandeur du Mérite commercial.




Né le 4 février 1875 à Persan (Seine-et-Oise)
Décédé le 5 octobre 1955 à Gif-sur-Yvette (Seine-et-Oise)

Député de la Seine de 1914 à 1928

(Voir première partie de la biographie dans le Dictionnaire des parlementaires français, 1889-1940, Tome VI, p. 2266)

Arthur Levasseur est constamment réélu maire de Gif-sur-Yvette jusqu'à sa mort, survenue le 5 octobre 1955. Il est alors âgé de 80 ans.