Gustave Swiney

1808 - 1888

Informations générales
  • Né le 8 janvier 1808 à Bordeaux (Gironde - France)
  • Décédé le 7 avril 1888 à Plouégat-guérand (Finistère - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 14 décembre 1873 au 7 mars 1876
Département
Finistère
Groupe
Gauche républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Finistère
Groupe
Gauche républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Finistère
Groupe
Gauche républicaine

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1873, et député de 1876 à 1881, né à Bordeaux (Gironde) le 8 janvier 1808, mort à Plouégat-Guérand (Finistère) le 7 avril 1888, propriétaire et agronome à Plouégat, il fut nommé maire de cette commune en 1871, et fut révoqué par le ministère de Broglie en 1873.

Après avoir échoué, le 8 février 1871, comme candidat à l'Assemblée nationale dans le Finistère, avec 29,662 voix sur 76,088 votants, il fut élu représentant du même département à l'Assemblée nationale, le 14 décembre 1873, en remplacement de M. de Tréveneuc décédé, par 62,788 voix (106,357 votants, 158,536 inscrits), contre 43,337 à M. Le Guen, conservateur. Il prit place à la gauche républicaine, et vota contre le ministère de Broglie, pour l'amendement Wallon et pour les lois constitutionnelles.

Réélu député le 20 février 1876, dans la 1re circonscription de Morlaix, par 7,611 voix (14,338 votants, 19,492 inscrits), contre 6,612 à M. de Kersauson, il continua de siéger à gauche, et fut l'un des 363 députés qui, au 16 mai, refusèrent le vote de confiance au ministère de Broglie.

Réélu comme tel, le 14 octobre 1877, par 8,757 voix (15,693 votants, 19,614 inscrits), contre 6,781 à M. de Champagny, il reprit sa place dans la majorité républicaine et ne se représenta pas aux élections générales de 1881.


Retour haut de page