Charles, Louis, Ernest Poictevin de La Rochette

1804 - 1876

Informations générales
  • Né le 9 janvier 1804 à Sainte-peXine (Vendée - France)
  • Décédé le 20 janvier 1876 à Nantes (Loire-Atlantique - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Loire-Inférieure
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 28 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Loire-Inférieure
Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 8 février 1871 au 20 janvier 1876
Département
Loire-Inférieure
Groupe
Extrême-droite

Mandats au Sénat ou à la Chambre des pairs

Sénateur
du 11 décembre 1875 au 20 janvier 1876

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1848, en 1849 et en 1871, sénateur de 1875 à 1876, né au château de Chaligny, près de Sainte-Pexine (Vendée) le 9 janvier 1804, mort à Nantes (Loire-Inférieure) le 20 janvier 1876, il appartenait à une ancienne famille légitimiste, et s'occupait à la fois d'agriculture et de politique.

Riche propriétaire dans la Loire-Inférieure, conseiller d'arrondissement de Savenay, après son mariage (1835) avec Mlle Marie de Couëssin, conseiller général du canton d'Herbignac, il se présenta à la députation, le 1er août 1846, dans le 7e collège de la Loire-Inférieure (Savenay), et échoua avec 141 voix contre 170 à l'élu, M. Ternaux-Compans.

Il fut plus heureux le 23 avril 1848, aux élections pour l'Assemblée constituante, et fut élu représentant de la Loire-Inférieure, le 11e sur 13, par 73 822 voix (124 699 votants, 153 494 inscrits) ; il siégea à la droite royaliste, fit partie du comité des affaires étrangères, et vota :

- pour le rétablissement du cautionnement,
- pour les poursuites contre Louis Blanc et Caussidière,
- contre l'abolition de la peine de mort,
- pour la réduction de l'impôt du sel,
- contre l'amnistie,
- pour l'interdiction des clubs,
- contre l'abolition de l'impôt des boissons.

Réélu, le 13 mai 1849, représentant du même département à l'Assemblée législative, le 5e sur 11, par 70 337 voix (148 353 inscrits), il opina, comme précédemment, avec les légitimistes :

- pour l'expédition de Rome,
- pour la loi Falloux-Parieu sur l'enseignement,
- pour la loi restrictive du suffrage universel.

Il protesta contre le coup d'Etat du 2 décembre 1851, fut enfermé à Mazas, et, rendu à la liberté, se consacra à l'exploitation de ses propriétés, et collabora aussi à l'Espérance du peuple de Nantes, dont son père était le directeur.

Il se présenta, le 29 février 1852, au Corps législatif dans la 2e circonscription de la Loire-Inférieure, mais il n'obtint que 9 894 voix contre 11 723 à l'élu officiel, M. Desmars.

Il fut, sous l'Empire, l'un des correspondants officiels du comte de Chambord, et, le 8 février 1871, fut élu représentant de la Loire-Inférieure à l'Assemblée nationale, le 6e sur 12, par 64 214 voix (95 897 votants, 155 400 inscrits) ; il fit partie de la réunion des Réservoirs, présida le groupe des chevau-légers, et vota avec l'extrême droite :

- pour la paix,
- pour les prières publiques,
- pour l'abrogation des lois d'exil,
- pour la chute de Thiers au 24 mai,
- pour le septennat, la loi des maires, l'état de siège,
- contre le ministère de Broglie,
- contre les amendements Wallon et Pascal Duprat,
- contre les lois constitutionnelles.

Lors de l'élection des sénateurs inamovibles par l'Assemblée nationale (décembre 1875), il conclut avec la gauche, au nom d'un petit nombre de membres de l'extrême-droite, le compromis qui aboutit à l'élection de ces derniers à la Chambre haute. Cette tactique lui fut vivement reprochée, et il dut s'en expliquer dans une longue lettre adressée au journal l'Union (11 décembre 1875).

Elu, lui-même, le 11 décembre, par l'Assemblée nationale, sénateur inamovible, le 22e sur 75, par 357 voix (690 votants), il n'eut pas le temps de siéger, et fut surpris par la mort le 20 janvier 1876.

Date de mise à jour: juillet 2017