Louis, André Alengry

1786 - 1860

Informations générales
  • Né le 5 février 1786 à Cazouls-lès-béziers (Hérault - France)
  • Décédé le 12 mai 1860 à Narbonne (Aude - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Aude
Groupe
Droite
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
Ire législature
Mandat
Du 29 février 1852 au 29 mai 1857
Département
Aude
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIe législature
Mandat
Du 21 juin 1857 au 12 mai 1860
Département
Aude
Groupe
Majorité dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant de l'Aude à l'Assemblée législative de 1849 et député au Corps législatif pour le même département, de 1852 à 1860, né à Cazouls-lès-Béziers (Hérault), le 5 février 1786, mort à Narbonne (Aude), le 12 mai 1860, il appartint d'abord à l'armée.

Retraité avec le grade de chef de bataillon et commandant de la garde nationale de l'Aude, il fut, le 13 mai 1849, élu représentant du peuple à l'Assemblée législative par le département de l'Aude, le 2e sur 6, avec 37 416 voix sur 88 291 inscrits et 70 434 votants. Il alla siéger à droite, vota avec la majorité toutes les mesures conservatrices réclamées par les ministres de Louis-Napoléon, et fut de ceux qui soutinrent, jusqu'au coup d'Etat inclusivement, la politique du Prince-président.

Après le 2 Décembre, il revint dans son département et y demeura jusqu'aux élections du 29 février 1852. La deuxième circonscription électorale de l'Aude l'envoya siéger au Corps législatif par 24 157 voix, contre MM. de Bunis (1 523 voix) et Allard, ancien sous-préfet (947), sur 42 139 inscrits et 27 074 votants. Il se montra absolument dévoué aux institutions du Second Empire.

Il fut réélu, comme candidat officiel, par la même circonscription électorale, avec 28 585 voix contre M. Vallière, candidat de l'opposition, qui n'obtint que 1394 voix, sur 39 700 inscrits et 30 370 votants.

Alengry était maire de la ville de Narbonne et membre du conseil général de l'Aude. Fait chevalier de la Légion d'honneur le 23 juillet 1809, il en était devenu officier le 13 novembre 1832.

Date de mise à jour: mars 2016