Théodore, Eugène Lemaire

1785 - 1865

Informations générales
  • Né le 24 avril 1785 à Saint-pierre-aigle (Aisne - France)
  • Décédé le 14 août 1865 à Nanteuil-le-haudouin (Oise - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 15 novembre 1832 au 25 mai 1834
Département
Oise
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Oise
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Oise
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Oise
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Oise
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Oise
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Oise
Groupe
Centre droit
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
Ire législature
Mandat
Du 29 février 1852 au 29 mai 1857
Département
Oise
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIe législature
Mandat
Du 21 juin 1857 au 7 mai 1863
Département
Oise
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 31 mai 1863 au 14 août 1865
Département
Oise
Groupe
Majorité dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1832 à 1848, représentant en 1849, député au Corps législatif de 1852 à 1865, né à Saint-pierre-Aigle (Aisne) le 24 avril 1785 « du légitime mariage de Jean Louis Charlemagne Lemaire, maître de poste aux Vertes Feuilles hameau de cette commune et de Françoise Félicité Bernier son épouse », mort à Nanteuil-le-Haudouin (Oise) le 14 août 1865, d'une famille de cultivateurs, il se fit maître de poste sous l'empire et exerça plus de trente ans ce métier.

Maire de Nanteuil-le-Haudouin et conseiller général de l'Oise, il se présenta, le 15 novembre 1832, comme candidat à la députation, pour remplacer le maréchal Gérard, et fut élu député du 3e collège de l'Oise (Senlis), par 246 voix (386 votants, 560 inscrits), contre 182 à M. Desormes.

Bien que sa profession de foi fût assez nettement démocratique, M. Lemaire alla siéger dans la majorité conservatrice, avec laquelle il ne cessa de voter depuis lors, jusqu'à la fin du règne de Louis-Philippe, ayant obtenu successivement sa réélection :

- le 21 juin 1834, par 228 voix (443 votants, 581 inscrits), contre 161 à M. Desormes ;
- le 4 novembre 1837, par 271 voix (516 votants, 660 inscrits), contre 182 à M. Desormes;
- le 2 mars 1839, par 316 voix (546 votants, 649 inscrits), contre 95 à M. Marquis;
- le 9 juillet 1842, par 321 voix (557 votants, 703 inscrits), contre 149 à M. Desormes et 80 à M. Vatin;
- et, le 1er août 1846, par 347 voix (558 votants, 730 inscrits), contre 191 à M. Gérard de Blincourt.

Tous les ministères le comptèrent parmi leurs partisans, et il donna son suffrage aux lois de disjonction, de dotation et d'apanage, à l'indemnité Pritchard, etc. « M. Lemaire, écrivait un biographe de 1846, est d'une obligeance rare dans son arrondissement; c'est la providence des commerçants, braconniers, routiers en contravention, le protecteur né des tabellions dans l'embarras... En fait de travaux parlementaires, M. Lemaire a présidé une seule commission: celle qui fut chargée d'examiner le projet des bêtes à cornes. »

La révolution de février 1848 l'avait rendu à la vie privée; mais il se fit élire, le 13 mai 1849, représentant de l'Oise à l'Assemblée législative, le 8e et dernier, par 31,526 voix sur 120,920 inscrits. M. Lemaire siégea dans la majorité composée des « anciens partis » et, sans paraître à la tribune, se prononça: pour l'expédition romaine, pour la loi Falloux-Parieu sur l'enseignement, et pour toutes les lois de compression; puis il se rallia à la politique de l'Elysée, applaudit au coup d'Etat du 2 décembre, et fut désigné par le gouvernement, le 29 février 1852, comme son candidat au Corps législatif dans la 3e circonscription de l'Oise. Elu par 22,195 voix (26,955 votants, 40,599 inscrits), contre 3,341 à M. de Tocqueville, il s'associa à l'établissement du régime impérial, ainsi qu'à tous les votes ultérieurs de la majorité dynastique.

M. Lemaire obtint sa réélection, toujours avec l'appui officiel de l'administration, le 22 juin 1857, par 20,483 voix (26,715 votants, 38,720 inscrits), contre 5,764 à M. Leroux; et, le 1er juin 1863, par 23,791 voix (30,503 votants, 39,694 inscrits), contre 6,455 à M. Buffard. Il mourut en août 1865 et fut remplacé, le 23 septembre suivant, par M. Barrillon. Chevalier de la Légion d'honneur en 1836, il avait été promu officier du même ordre en 1853.

Date de mise à jour: août 2013

Retour haut de page