Jean-Paul, Jules, Félicité du Chaffault

1798 - 1866

Informations générales
  • Né le 25 avril 1798 à Digne-les-bains (Basses-Alpes - France)
  • Décédé le 8 mai 1866 à Digne-les-bains (Alpes-de-Haute-Provence - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Basses-Alpes
Groupe
Républicain modéré

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1848, né à Digne (Basses Alpes) le 29 avril 1798, mort à Digne le 8 mai 1868, il était de la famille de Xavier de Maistre.

Secrétaire général de la préfecture des Basses Alpes à la fin de la Restauration, il tenta vainement plusieurs fois, sous la monarchie de juillet, depuis 1834, d'entrer à la Chambre à la place de M. Gravier, député ministériel ; cette ambition ne fut réalisée qu'après la révolution de 1848: il fut en effet élu, le 23 avril 1848, représentant des Basses Alpes à l'Assemblée constituante, le 3e sur 4, par 16,588 voix sur 38,425 votants et 45,994 inscrits.

Il fit partie du comité de l'intérieur et vota avec les modérés, pour le bannissement de la famille d'Orléans, pour la loi contre les attroupements, pour la loi contre les clubs, pour l'abolition de la peine de mort, contre l'impôt progressif, contre l'amendement Grévy, contre le droit au travail, pour l'ordre du jour favorable au général Cavaignac, contre la suppression de l'impôt sur le sel, pour la proposition Rateau, pour le renvoi des accusés du 15 mai devant la Haute Cour, pour les crédits relatifs à l'expédition de Rome, contre l'amnistie générale, pour l'amnistie des transportés. Il était absent dans la séance où furent votées les poursuites contre Louis Blanc et Caussidière en raison des événements du 15 mai. Son rôle politique prit fin avec la session.


Retour haut de page