Pierre, Nicolas Gerdy

1797 - 1856

Informations générales
  • Né le 1er mai 1797 à Loches-sur-ource (Aube - France)
  • Décédé le 18 mars 1856 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Aube
Groupe
Gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple en 1848, né à Loches (Aube) le 1er mai 1797, mort à Paris le 18 mars 1856, il se fit recevoir docteur-médecin à Paris, s'engagea, pendant les Cent-Jours, dans la compagnie d'artilleurs volontaires de l'Ecole de médecine, fut nommé aide naturaliste au Muséum en 1820, prosecteur à la faculté en 1821, interne à la Pitié en 1828, et enfin professeur de pathologie externe en 1833. En 1834, il entrait à l'Académie de médecine, et fut placé, en 1838, à la tête du service chirurgical de la Charité.

Le 9 juillet 1842, il échoua comme candidat à la députation dans le 2e collège électoral de l'Aube (Bar-sur-Aube) avec 61 voix, contre 213 à M. de Mesgrigny, élu, et 78 à M. Rambourgt ; mais, le 23 avril 1848, il fut élu représentant de l'Aube, à l'Assemblée nationale, le 6e sur 7, par 30,994 voix. Il siégea à gauche, fit partie du comité de l'instruction publique, et vota : pour le bannissement de la famille d'Orléans, pour les poursuites contre L. Blanc et Caussidière, contre l'abolition de la peine de mort, contre l'impôt progressif, contre l'incompatibilité des fonctions, contre l'amendement Grévy, contre la sanction de la Constitution par le peuple, pour la Constitution, pour l'interdiction des clubs, etc.

Très fervent républicain, il se fatigua de la politique, et revint, après la session, à ses travaux scientifiques.

Retour haut de page