Félix, Augustin Lequien

1798 - 1862

Informations générales
  • Né le 14 août 1798 à Saint-omer (Pas-de-Calais - France)
  • Décédé le 22 mars 1862 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Pas-de-Calais
Groupe
Droite
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
Ire législature
Mandat
Du 29 février 1852 au 29 mai 1857
Département
Pas-de-Calais
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIe législature
Mandat
Du 21 juin 1857 au 1er août 1860
Département
Pas-de-Calais
Groupe
Majorité dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1849, député au Corps législatif de 1852 à 1860, né à Saint-Omer (Pas-de-Calais) le 15 août 1798, mort à Paris le 22 mars 1862, fils d'un homme de loi, il étudia le droit et se fit inscrire comme avocat au barreau de Béthune (1820).

En 1830, il débuta dans l'administration. Adjoint au maire de Béthune, puis (1838) sous-préfet de cet arrondissement, il reçut du gouvernement de Louis-Philippe la croix de chevalier de la Légion d'honneur, puis celle d'officier.

Rendu momentanément à la vie privée par la révolution de février 1848, il se retira à Douai et fut appelé, au mois d'août de la même année, à représenter le canton d'Houdain au conseil général du Pas-de-Calais. Son passé et ses opinions politiques le firent inscrire, le 13 mai 1849, sur la liste des candidats conservateurs à l'Assemblée législative, et il fut élu représentant du Pas-de-Calais, le 9e sur 15, par 78,019 voix (129,691 votants, 194,088 inscrits). M. Lequien siégea à droite, et vota régulièrement avec la majorité monarchiste dont il ne se sépara que pour se rallier à la politique personnelle de L.-N. Bonaparte.

Désigné, après le coup d'Etat, comme candidat officiel du gouvernement au Corps législatif dans la 2e circonscription du Pas-de-Calais, il fut élu député, le 29 février 1852, par 18,767 voix (25,559 votants, 35,417 inscrits), contre 6,375 à M. Douai et 389 à M. Delcloque, et obtint sa réélection le 21 juin 1857 avec 25,797 voix (25,885 votants, 35155 inscrits).

Membre de la majorité dynastique, il donna tous ses suffrages au régime impérial; son aptitude spéciale pour les questions de finances le fit nommer plusieurs fois par ses collègues rapporteur ou président de la commission du budget.

En 1860, M. Lequien fut appelé à remplir les fonctions de conseiller maître à la cour des Comptes. Il quitta alors la Chambre et mourut peu de temps après (1862). On doit à M. F. Lequien d'intéressants travaux historiques, archéologiques et administratifs.

Date de mise à jour: septembre 2016