Alexandre, François, Augustin Petit

1754 - 1839

Informations générales
  • Né le 24 février 1754 à Magnicourt-sur-Canche (Pas-de-Calais - France)
  • Décédé le 6 décembre 1839 à Maizières (Pas-de-Calais - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 27 mars 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Artois (Type : Province)
Groupe
Tiers-Etat

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, né à Magnicourt-sur-Canche (Pas-de-Calais) le 24 février 1754, mort à Maizières (Pas-de-Calais) le 6 décembre 1839, cultivateur à Magnicourt, il fut élu, le 27 avril 1789, député du tiers aux Etats généraux par la province d'Artois.

Les élections de cette province furent très mouvementées.

« Dans chacun des trois ordres, dit un électeur dans des notes à ses enfants, on ne parvint qu'au milieu des rixes, des injures et des déclarations les plus respectueuses, à former des cahiers de doléances et à nommer des députés pour assister aux Etats généraux du royaume. »
Dans un pamphlet allégorique écrit par Fourdrin notaire de Frévent, et qui eut en Artois un certain retentissement, Petit est ainsi désigné : « 3e écurie VI : Petit le Butor, cheval entier non dressé, plus propre au tombereau qu'à la selle, mange beaucoup et boit encore mieux. »
Petit prêta le serment du Jeu de Paume et vota obscurément avec la majorité. Le 25 septembre 1790, pendant qu'il était à l'Assemblée, il fut nommé receveur général du district de Saint-Pol pour les revenus des biens ci-devant ecclésiastiques.

Il émigra sous la Convention, et rentra en France peu de temps après.