Jean, Auguste de Chastenet de Puységur

1740 - 1815

Informations générales
  • Né le 11 novembre 1740 à Rabastens (Tarn - France)
  • Décédé le 15 août 1815 à Rabastens (Tarn - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 27 mars 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Bourges (Type : Bailliage)
Groupe
Clergé

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, né à Rabastens (Tarn) le 11 novembre 1740, mort à Rabastens le 15 août 1815, frère de Louis Pierre de Chastenet, comte de Puységur (1726-1807), ministre de la guerre, Jean Auguste de Chastenet de Puységur entra dans les ordres et devint vicaire général de Rouen. En 1774, il fut nommé évêque de Saint-Omer, en 1788 évêque de Carcassonne, et fut promu archevêque de Bourges le 6 avril 1788.

Élu, le 27 mars 1789, député du clergé aux états généraux par le bailliage du Berry, on l'accusa d'avoir fait ou laissé faire un cahier quelconque des doléances de son ordre, et de l'avoir mis dans sa poche, d'où il n'était pas sorti.

À l'Assemblée, il prit place à droite, tint, pour l'ancien régime, signa plusieurs protestations contre les décrets de la Constituante, et fut l'un des trente évêques qui publièrent l'Exposition des principes, hostile à la constitution civile du clergé. Son refus de serment l'obligea à s'expatrier. Il signa en émigration (1798) l'instruction générale des évêques sur « les atteintes portées à la religion. »

Au Concordat, M. de Puységur se démit de son siège archiépiscopal, et revint en France, où il vécut dans la retraite jusqu'à sa mort.

Date de mise à jour: février 2016