François, Anne, Jacques Bouron

1752 - 1832

Informations générales
  • Né le 2 octobre 1752 à Saint-laurent-de-la-salle (Vienne - France)
  • Décédé le 30 avril 1832 à Bazoges-en-pareds (Vienne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 mars 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Poitiers (Type : Sénéchaussée)
Groupe
Tiers-Etat

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député à l'Assemblée constituante de 1789, né à Saint-Laurent-de-la-Salle (Vendée), le 2 octobre 1752, mort à Velandin, près Bazoges-en-Pareds (Vendée), le 30 avril 1832, il était depuis douze ans avocat du roi en la sénéchaussée de Fontenay-le-Comte quand la Révolution éclata.

Délégué du tiers-état à l'Assemblée provinciale du Poitou, convoquée par édit du 12 janvier 1787, et qui se réunit à Poitiers le 25 août suivant, il publia, le 12 décembre de la même année, un mémoire sur les futurs Etats-Généraux, sous le titre: Moyens de sauver le royaume de la banqueroute, par un ami de son temps.

Elu député du tiers aux Etats-Généraux par la sénéchaussée de Poitou (27 mars 1789), il siégea dans la majorité de l'Assemblée constituante, et, le 7 juin 1790, à propos du décret relatif à la fête de la Fédération projetée pour le 14 juillet, demanda que les députations des corps militaires à cette fête fussent désignées par la voie du sort.

Après la session de la Constituante, Bouron fut élu haut juré de la Vendée. Il devint, le 7 septembre 1792, procureur général syndic dans le même département. Le consulat le nomma (24 floréal an VIII) juge au tribunal d'appel de la Vienne. Membre de la Légion d'honneur, du 23 prairial an XII, il fut, lors de la réorganisation judiciaire de 1811, promu conseiller à la Cour impériale de Poitiers, où il siégea jusqu'en 1818. Il fut alors nommé conseiller honoraire, et se retira près de Bazoges-en-Pareds, où il mourut.