Jean, Edme, Michel, Auguste Raudot

1775 - 1832

Informations générales
  • Né le 30 novembre 1775 à Avallon (Yonne - France)
  • Décédé le 21 juillet 1832 à Avallon (Yonne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Yonne
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 6 mars 1824 au 5 novembre 1827
Département
Yonne
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 24 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Yonne
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 19 juillet 1830 au 31 mai 1831
Département
Yonne
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1815 à 1816 et de 1824 à 1831, né à Avallon (Yonne) le 30 novembre 1775, « de M. Jean Raudot, docteur en médecine, demeurant à Avallon et de dame Marie Jeanne de Denesvre, son épouse » mort à Avallon le 21 juillet 1832, grand propriétaire à Avallon et maire de cette ville, il fut élu, le 22 août 1815, député du grand collège de l'Yonne, par 118 voix (179 votants, 246 inscrits); il siégea obscurément à droite.

Réélu, le 6 mars 1824, dans le même grand collège, par 136 voix (149 votants, 201 inscrits); le 24 novembre 1827, par 115 voix (160 votants, 203 inscrits), - huit jours auparavant il avait échoué dans le 3e arrondissement électoral de l'Yonne (Avallon), avec 82 voix contre 97 à l'élu, M. Jacquinot de Pampelune, député sortant, - et, le 19 juillet 1830, par 157 voix (178 votants, 221 inscrits).

Il continua de siéger à droite, vota contre la loi sur la presse, et fit partie (juin 1828) de la commission chargée d'examiner la motion de Labbey de Pompières (mise en accusation du ministère Villèle).

M. Raudot se retira de la vie politique aux élections de 1831. Il était officier de la Légion d'honneur (28 octobre 1828).

Date de mise à jour: avril 2015