Charles d'Houdetot

1789 - 1866

Informations générales
  • Né le 6 juillet 1789 à Fort-nord-ouest (Maurice)
  • Décédé le 5 octobre 1866 à Carlepont (Oise - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Calvados
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 10 mai 1839 au 2 juin 1839
Département
Calvados
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Calvados
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Calvados
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1837 à 1839 et de 1842 à 1848, né à Fort-Nord-Ouest (Ile-de-France) le 6 juillet 1789, mort à Carlepont (Oise) le 5 octobre 1866, frère de Frédéric Christophe d'Houdetot qui fut pair de France et député, il entra à quinze ans dans la marine comme novice et assista à presque toutes les escarmouches que la flottille de Boulogne livra à la croisière anglaise.

A Trafalgar, il fut grièvement blessé à bord de l'Algésiras (21 octobre 1805). Appelé à servir à terre en 1809, il fut nommé lieutenant au 1er chasseurs à cheval, assista à Wagram, fit la campagne de Russie où il devint aide-de-camp de Davout, chef d'escadron et chevalier de la Légion d'honneur, défendit Hambourg en 1813, et, en 1815, suivit le prince d'Eckmülh à l'armée de la Loire.

Remis en activité en 1818, il reçut la croix de Saint-Louis, prit part à la campagne d'Espagne en 1823, et fut promu lieutenant-colonel et officier de la Légion d'honneur. Aide-de-camp du duc d'Orléans en 1826, colonel en 1830, maréchal-de-camp en 1836, grand-officier de la Légion d'honneur en 1840, lieutenant-général le 8 avril 1842, il fit plusieurs campagnes en Afrique et fut chargé de l'organisation des dix premiers bataillons de chasseurs à pied, dits chasseurs d'Orléans.

Ses occupations militaires ne l'empêchèrent point d'exercer un mandat législatif. Il fut élu député par le 3e collège du Calvados (Bayeux), le 4 novembre 1837, avec 285 voix (487 votants, 735 inscrits); il obtint, aux élections suivantes, le 2 mars 1839, le même chiffre de voix (325) que son concurrent, M. Gourdier-Deshameaux, qui fut élu au bénéfice de l'âge. Cette élection ayant été annulée par la Chambre, M. d'Houdetot l'emporta cette fois avec 335 voix (644 votants), contre 328 à M. Gourdier-Deshameaux. L'élection fut encore annulée, et, finalement, M. d'Houdetot échoua, le 5 juillet 1839, avec 298 voix contre 327 à son concurrent, M. Gourdier-Deshameaux, élu. Mais au renouvellement du 9 juillet 1842, M. d'Houdetot fut élu par 368 voix (712 votants, 872 inscrits), contre 281 à M. Gourdier-Deshameaux et 56 à M. de Caumont, et réélu, le 1er août 1846, par 436 voix (679 votants, 910 inscrits), contre 214 à M. Gourdier-Deshameaux. Très dévoué à la famille d'Orléans, il appuya toutes les motions ministérielles, et fut mis d'office à la retraite, comme général de division, le 8 juin 1848.