Jean, André Valletaux

1757 - 1811

Mort pour la France

Informations générales
  • Né le 10 mars 1757 à Cierzac ( - France)
  • Décédé le 23 juin 1811 à Quintemilla del valle (Espagne)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 27 mars 1802 au 1er juillet 1807
Département
Côtes-du-Nord

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

député au Corps législatif en l'an X, né à Chierzac (Charente-Intérieure) le 10 mars 1757, tué au combat de Quintemilla del Valle (Espagne) le 23 juin 1811, entra au service, comme simple soldat au régiment d'Amiens, le 4 décembre 1779, devint sergent le 1er février 1782, et adjudant sous-officier le 15 septembre 1791. Il passa avec ce grade dans la garde constitutionnelle du roi. Le 20 juin, bien que n'étant pas de service, il se rendit aux Tuileries pour y protéger la famille royale. Licencié peu après, il assista à la journée du 10 août, aux côtés des grenadiers fidèles à Louis XVI, et manqua d'être tué. Après être resté quelque temps sans emploi à Paris, il fut élu commandant d'un bataillon de la Charente. Chef de brigade le 9 pluviôse an II, général de brigade le 13 vendémiaire an III, il servit à l'armée du Nord, fut blessé au siège de Bois-le-Duc, puis passa sous les ordres de Hoche, à l'armée des côtes de Brest, le 1er pluviôse an III, et commanda la colonne du centre à l'attaque du fort Penthièvre à Quiberon. Appelé au commandement du département des Côtes-du-Nord, il y resta jusqu'au 1er vendémiaire an V, et fut mis en disponibilité. Rallié au 18 brumaire, il fut élu, le 6 germinal an X, par le Sénat conservateur, député des Côtes-du-Nord au Corps législatif, fit quelque temps partie de la commission de défense des côtes, et sortit de l'assemblée en 1809. Membre de la Légion d'honneur (4 frimaire an XII), officiel de l'ordre (25 prairial suivant), il demanda, à sa sortie du Corps législatif, à exercer un commandement actif, ce qui lui fut accordé. Gouverneur de Bois-le-Duc, commandant d'une brigade à Anvers, il fut envoyé à l'année d'Espagne le 11 avril 1810, comme chef de la 3e brigade de la division Boudet, du corps de Bessières. Il opéra dans les Asturies, se signala à Oviedo, à Grado, et enfin à Quintermilla où il fut tué. L'empereur, qui ignorait sa mort, le nomma commandeur de la Légion d'honneur un mois après, le 14 juillet 1811.