Arnaud d'Elissagaray de Jaurgain

1871 - 1950

Informations générales
  • Né le 8 mai 1871 à Tardets (Basses-Pyrénées - France)
  • Décédé le 6 mars 1950 à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IXe législature
Mandat
Du 13 novembre 1908 au 31 mai 1910
Département
Gironde
Groupe
Non inscrit
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Xe législature
Mandat
Du 24 avril 1910 au 31 mai 1914
Département
Gironde
Groupe
Députés indépendants

Biographies

Né le 8 mai 1871 à Tardets (Basses-Pyrénées).

Député de la Gironde de 1908 à 1914.

Arnaud d'Elissagaray, à la fois avocat et propriétaire, était conseiller municipal de Pauillac, dont il fut également maire quand il succéda, lors d'une élection partielle, le 15 novembre 1908 - dans la circonscription de Lesparre - avec 7.043 suffrages sur 15.812 inscrits et 12.881 votants, au comte du Périer de Larsan, décédé le 26 août précédent, et qu'il avait vainement affronté aux élections générales du 6 mai 1906.

Son mandat lui fut renouvelé le 24 avril 1910, au premier tour de scrutin, par 7.028 suffrages sur 16.111 inscrits et 13.636 votants, contre 3.814 voix au radical Calmel et 2.591 au comte de Lahens. Mais non le 26 avril 1914, où, avec 5.838 suffrages sur 15.472 inscrits et 13.045 votants, il fut battu de peu, au premier tour, par Mesnard qui en obtint 6.676.

Et pourtant, il se souciait assidûment de ses mandats. « Député de tous » et « ami de chacun », il se proclamait médocain de cœur et d'adoption.

De fait, au Palais Bourbon, Arnaud d'Elissagaray ne tarde pas à intervenir sur les questions qui intéressent directement sa région : défense des vignobles, distribution du vin aux soldats, délimitation de la Gironde viticole, ouverture de crédits spéciaux en faveur des agriculteurs ou viticulteurs sinistrés de l'arrondissement de Lesparre. Il participe naturellement à la discussion du projet de loi .relatif au chemin de fer du Médoc et il est chargé d'un rapport sur le reboisement et la conservation des forêts privées.

Mais il s'intéresse aussi à des questions plus générales, d'ordre fiscal, militaire, ou scolaire notamment. C'est ainsi qu'il se fait entendre à propos de l'impôt sur le revenu. Sous la neuvième législature, il dépose une proposition de loi tendant à modifier le règlement de la Chambre par la suppression du vote par procuration et il intervient sur l'indemnité parlementaire.

Sous cette même législature, il appartint à la commission des boissons et sous la suivante à celles de l'agriculture et des postes et télégraphes, sans s'inscrire à aucun groupe.




Né le 8 mai 1871 à Tardets (Basses-Pyrénées)

Décédé le 6 mars 1950 à Bayonne (Basses-Pyrénées)

Député de la Gironde de 1908 à 1914

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1619, 1620)

S'étant retiré de la vie politique, Renaud d'Elissagaray tient un petit commerce à Bordeaux.

Il meurt à Bayonne le 6 mars 1950 à l'âge de 78 ans. Il est inhumé à Bénac dans les Hautes-Pyrénées.