Marcel Fleury

1879 - 1957

Informations générales
  • Né le 6 août 1879 à Caen (Calvados - France)
  • Décédé le 20 janvier 1957 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 20 août 1933 au 31 mai 1936
Département
Orne
Groupe
Indépendants

Biographies

Né le 6 août 1879 à Caen (Calvados).

Député de l'Orne de 1933 à 1936.

Petit-fils de Frédéric Fleury, député de l'Orne de 1881 à 1885 et conseiller général de ce département dès les origines de la IIIe République, fils de Paul Fleury (voir notice suivante), conseiller général de l'Orné depuis la mort de son père en 1885 et sénateur de 1895 à 1931, Marcel Fleury devait, lui aussi, occuper un siège au conseil général de l'Orne, maintenant ainsi dans cette assemblée départementale une présence presque dynastique de sa famille. Cette position quasi inexpugnable et sa situation de maire d'Auguaise, près de Moulins-La-marche, lui permirent d'être très confortablement élu lors d'une élection législative partielle, le 20 août 1933. La mort prématurée de René Dupray de La Mahérie, représentant à la Chambre la circonscription de Mortagne-au-Perche, lui permit en effet d'emporter, par 9.302 voix, ce siège vacant, contre 4.692 à Garnier et 2.235 à Ranc, sur 16.837 votants. Il n'en fut cependant pas de même lors des élections générales des 26 avril et 3 mai 1936. Seul candidat de l'alliance démocratique contre 4 candidats « de gauche », radicaux, S.F.I.O. ou communiste, il arriva largement en tête au premier tour de scrutin avec 7.085 voix sur 17.772 votants, contre 5.799 au radical indépendant Aveline, 2.228 au radical-socialiste Garnier, 1.737 au socialiste Melinat et 216 au communiste Jarossay. Mais Fleury avait quasiment fait au premier tour le plein de ses voix et la discipline de front populaire ayant joué, il n'obtint, au scrutin de ballottage, que 7.421 suffrages sur 17.640 votants, son adversaire unique, Aveline, le battant avec 9.297 voix.

Il était difficile à Marcel Fleury, nouveau député, de déployer en moins de trois ans de mandat une grande activité : il n'exerça la sienne qu'au sein de la commission d'assurance et de prévoyance sociales, à laquelle il entra à la fin de l'année 1933. Il était inscrit au groupe des républicains indépendants.

Après son échec aux élections de 1936, il se consacra au Conseil général de l'Orne et au Centre mutuel dont il fut le directeur.

Sa conduite pendant la guerre de 1914-1918 lui avait valu la Croix de guerre et il était chevalier de la Légion d'honneur.



Né le 6 août 1879 à Caen (Calvados)

Décédé le 20 janvier 1957 à Paris

Député de l'Orne de 1933 à 1936

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1703)

Maintenu dans ses fonctions de maire d'Auguaise par le gouvernement de Vichy, Marcel Fleury ne retrouve pas son mandat aux élections de 1945. Devenu simple conseiller municipal, il sera battu lors de la consultation de 1947. En revanche, il conserve son siège au Conseil général et les électeurs lui renouvellent leur confiance jusqu'à sa mort.

Directeur honoraire du Centre mutuel, il meurt à Paris dans le 16è arrondissement, le 20 janvier 1957. La même année, son fils Pierre lui succède à l'Assemblée départementale.