Auguste Gratien

1878 - 1945

Informations générales
  • Né le 22 octobre 1878 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 16 juillet 1945 à Saint-leu-la-forêt (Val-d'Oise - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIVe législature
Mandat
Du 29 avril 1928 au 31 mai 1932
Département
Seine
Groupe
Républicain radical et radical-socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 8 mai 1932 au 31 mai 1936
Département
Seine
Groupe
Républicain radical et radical-socialiste

Biographies

Né le 22 octobre 1878 à Paris.

Député de la Seine de 1928 à 1936.

Briquetier, puis entrepreneur de couverture dans la région parisienne, il fut député de la Seine de 1928 à 1936 (8e circonscription de Sceaux). Lors des élections législatives d'avril 1928, il battit au deuxième tour M. Vaillant-Couturier par 9.158 voix contre 8.897 ; une situation identique se présenta pour les élections législatives de mai 1932, alors qu'il était devenu entre temps maire de Gentilly : en effet, il battit le même adversaire communiste au deuxième tour par 10.625 voix contre 10.287 après le retrait entre les deux tours du candidat socialiste qui avait obtenu 2.941 voix. Les élections d'avril 1936 marquèrent le terme de sa vie parlementaire puisqu'il fut éliminé dès le premier tour par M. Vaillant-Couturier, par 14.180 voix contre 2.647. Par ailleurs, il avait siégé au Conseil général de la Seine comme représentant du canton de Villejuif de 1925 à 1935.

Inscrit au groupe radical et radical-socialiste, M. Gratien se signala par de nombreuses interventions. Membre des commissions de l'administration générale, départementale et communale, des régions libérées et de celle d'assurance et de prévoyance sociales, il déposa de multiples propositions de loi, parmi lesquelles on peut citer en particulier celle qui tendait à décerner à Aristide Briand les honneurs du Panthéon. Il s'intéressa aussi bien aux problèmes juridiques et civiques (proposition de loi tendant à instaurer le vote obligatoire) qu'aux problèmes sociaux (proposition en faveur des veuves de guerre et du logement social).

Elu à plusieurs reprises secrétaire du bureau de la Chambre, il intervint surtout à l'occasion des discussions financières et budgétaires.



Né le 22 octobre 1878 à Paris

Décédé le 16 juillet 1945 à Saint-Leu-la-Forêt (Seine-et-Oise)

Député de la Seine de 1928 à 1936

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1878)

Auguste Gratien meurt à Saint-Leu-la-Forêt, le 16 juillet 1945, à l'âge de 67 ans.