Arsène Gros

1881 - 1961

Informations générales
  • Né le 11 janvier 1881 à Saint-claude (Jura - France)
  • Décédé le 11 février 1961 à Mandres-les-roses (Yvelines - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIVe législature
Mandat
Du 29 avril 1928 au 31 mai 1932
Département
Jura
Groupe
Parti socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 8 mai 1932 au 31 mai 1936
Département
Jura
Groupe
Parti socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVIe législature
Mandat
Du 3 mai 1936 au 31 mai 1942 *
Département
Jura
Groupe
Socialiste

* : Un décret de juillet 1939 a prorogé jusqu'au 31 mai 1942 le mandat des députés élus en mai 1936

Biographies

Né le 11 janvier 1881 à Saint-Claude (Jura).

Député du Jura de 1928 à 1942.

Directeur de la coopérative de production « La Pipe », conseiller municipal actif et dévoué, Arsène Gros fut conduit à affronter les élections législatives par suite du décès de son prédécesseur, M. Henri Ponant, membre comme lui du parti socialiste S.F.I.O.

Légèrement distancé au premier tour, il fut élu le 8 mai 1928 grâce au désistement du candidat radical, par 6.764 voix contre 5.498 à son concurrent le plus favorisé. Par la suite, ses résultats électoraux devaient faire preuve d'une remarquable stabilité puisqu'il obtint, au second tour, 6.163 voix en 1932 et 6.135 voix en 1936, contre respectivement 5.327 et 4.830 pour le candidat suivant.

Au sein des commissions dont il fit partie : commission des douanes et des conventions commerciales en 1928, commission du commerce et de l'industrie et commission du travail en 1932 et 1936, comme à la tribune de la Chambre, il se montra le défenseur vigilant des industries artisanales dont sa circonscription cultivait traditionnellement la spécialité, horlogerie, tournerie, travail des pierres précieuses, Etc., C'est à ce titre qu'il intervint à différentes reprises pour préconiser la mise en vente d'un tabac de grosse coupe à prix modéré à l'usage des fumeurs de pipe.

Lors de la discussion du budget de 1937, il fit préciser que la contribution de l'Etat aux dépenses engagées par les collectivités locales en faveur des colonies de vacances pouvait être étendue aux œuvres de plein air.

Arsène Gros fut secrétaire de la Chambre des députés en 1936 et en 1937. Le 10 juillet 1940 il vota l'adoption du projet de loi constitutionnel.



Né le 11 janvier 1881 à Saint-Claude (Jura)

Décédé le 11 février 1961 à Mandres-les Roses (Seine-et-Oise)

Député du Jura de 1928 à 1942

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1887)

Pendant la seconde guerre mondiale, Arsène Gros, paye un lourd tribut à la maladie et doit subir l'énucléation d'un œil. Il abandonne toute activité professionnelle.

Le 30 octobre 1945, le Jury d'honneur « considérant qu'avant d'être frappé par la maladie, M. Gros a participé à la lutte par les services qu'il a rendus à la Résistance à Saint-Claude et par la contribution qu'il a apportée à la publication clandestine du Populaire dans cette ville » le relève de l'inéligibilité qui le frappait en raison de son vote favorable au maréchal Pétain, le 10 juillet 1940.

Arsène Gros ne se présente à aucune élection après cette date et se retire dans la région parisienne. Il a la joie d'être réintégré à la SFIO en 1950.