Louis Guillois

1872 - 1952

Informations générales
  • Né le 23 février 1872 à Merdrignac (Côtes d'Armor - France)
  • Décédé le 19 septembre 1952 à Ploërmel (Morbihan - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 1er mai 1932 au 31 mai 1936
Département
Morbihan
Groupe
Fédération républicaine

Mandats au Sénat ou à la Chambre des pairs

Sénateur
du 1er janvier 1920 au 1er janvier 1933

Biographies

Né le 23 février 1872 à Merdrignac (Côtes-du-Nord).

Sénateur du Morbihan de 1920 à 1932.

Député du Morbihan de 1932 à 1936.

Elu une première fois sénateur le 11 janvier 1920 au premier tour par 523 voix sur 1.017 suffrages exprimés, il fut réélu en 1924.

Docteur en médecine il fit partie de la commission de l'hygiène, de l'assistance, de l'assurance et de la prévoyance sociales. A ce titre, il s'intéressa à divers projets de loi concernant l'exercice de la médecine, de l'art dentaire, de la pharmacie, de la profession de sage-femme, les emplois réservés aux mutilés de guerre, les invalides et réformés de la marine.

Il prit la parole lors de discussions budgétaires notamment sur le budget des pensions en 1927.

Il désira porter son activité à la Chambre des députés et y fut élu le 1er mai 1932, au premier tour, par 11.872 voix sur 19.157 suffrages exprimés, dans la circonscription de Ploërmel.

Son action s'étendit à divers domaines. C'est ainsi qu'en 1934 il intervient sur la demande d'interpellation sur la déflation économique ; puis dans une autre sur les mesures que comptait prendre le gouvernement pour assurer le respect des biens et des personnes français en Pologne. La même année il prend part à la discussion du projet de loi tendant à l'assainissement du marché du blé.

En 1935, il prend part à la discussion du projet de loi tendant à autoriser la perception des droits, produits et revenus applicables au budget de l'Algérie. Mais aux élections du 26 avril 1936, il ne fut pas réélu ; n'ayant recueilli que 2.317 voix sur 20.882 votants au premier tour, il ne se maintint pas pour le second. Dès lors, il s'éloigna définitivement de la vie politique.

Il était conseiller général du Morbihan et maire de Ploërmel.



Né le 23 février 1872 à Merdrignac (Côtes-du-Nord)

Décédé le 19 septembre 1952 à Ploërmel (Morbihan)

Sénateur du Morbihan de 1920 à 1932

Député du Morbihan de 1932 à 1936

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1917, 1918)

Ayant abandonné la vie politique après son échec de 1936, Louis Guillois meurt à Ploërmel le 19 septembre 1952, à l'âge de 80 ans.