Charles Haudricourt

1858 - 1935

Informations générales
  • Né le 7 février 1858 à Moliens (Oise - France)
  • Décédé le 1er décembre 1935 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIIe législature
Mandat
Du 27 avril 1902 au 31 mai 1906
Département
Oise
Groupe
Républicains progressistes

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 7 février 1858 à Moliens (Oise), mort le 1er décembre 1935 à Paris (16e).

Député de l'Oise de 1902 à 1906.

Charles Haudricourt appartint à une famille de bonnetiers. Il fit ses études de droit, obtint sa licence et exerça à Paris la profession d'avocat.

Mais il resta fidèle à sa province, il fut maire de Moliens et conseiller général du canton de Formerie et, aux élections législatives des 27 avril et 11 mai 1902, il fut élu au premier tour, dans la 2e circonscription de Beauvais, par 7.166 voix sur 15.530 inscrits, 13.419 votants, contre Bouffandeau, radical-socialiste, 6.057 voix. ° Aux élections législatives de 1906, son adversaire malheureux devait prendre sa revanche et le battre de justesse par 6.815 voix contre 6.485.

A la Chambre, Haudricourt s'inscrivit au groupe des progressistes. Partisan de l'union autour de la République, souhaitant en cette période de lutte entre les tendances laïques et confessionnelles la pacification des esprits ; progressiste et libéral, soucieux de la crise agricole du début du siècle, conscient des problèmes sociaux posés par l'industrialisation, préoccupé de l'équilibre des finances et de la charge fiscale, souhaitant la solidité de l'armée, mais favorable à la réduction de la durée du service militaire, Haudricourt, outre quelques rapports d'élections et une proposition en faveur des victimes d'orages de Beauvais et Clermont, intervint à la tribune dans des débats variés, allant de la compétence des juges de paix à certains droits de douane, au recrutement de l'armée, aux retraites ouvrières, aux soutiens de famille, aux tarifs des greffiers de paix.

Battu aux élections législatives de 1906, Haudricourt se retira de la vie parlementaire rentrant désormais dans la vie privée.

Il mourut le 1er décembre 1935 à Paris âgé de 77 ans.