Jean Joyeux-Laffuie

1852 - 1917

Informations générales
  • Né le 12 décembre 1852 à Surin (Vienne - France)
  • Décédé le 23 septembre 1917 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IXe législature
Mandat
Du 6 mai 1906 au 31 mai 1910
Département
Vienne
Groupe
Gauche démocratique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 12 décembre 1852 à Suvin (Vienne), mort le 23 septembre 1917 à Paris (7e). Député de la Vienne de 1906 à 1910.

Fils de cultivateurs du canton de Char-roux, il restera fort attaché à la terre, au demeurant propriétaire et viticulteur. Mais il devient, après de brillantes études, docteur en médecine et docteur ès sciences. Nommé chargé de cours en 1885 à la Faculté des sciences de Caen, il est rapidement nommé professeur d'anatomie et de physiologie comparée et de bactériologie.

Sa nomination en Normandie ne l'empêcha pas de suivre de près la vie de son pays natal où il devient conseiller général. Se présentant aux élections législatives du 6 mai 1906, il bat dès le premier tour le député sortant Maurice Pain, avec 7.208 voix contre 6.968 sur 14.242 votants. Il s'était proclamé dans sa profession de foi énergique défenseur des intérêts de l'agriculture. Ami de l'ordre et patriote, il se dit ferme républicain, partisan de la liberté, du progrès, de la justice, de la tolérance et de la fraternité.

A la Chambre, il est membre de la commission de l'enseignement et de la commission chargée d'examiner le droit de garantie et de contrôle sur les métaux précieux, et en particulier le platine.

Bien que suivant attentivement les débats, il n'interviendra jamais à la tribune et, au renouvellement du 24 avril 1910, il doit rendre son siège à Maurice Pain, étant battu dès le premier tour par 7.584 voix contre 5.976 sur 13.936 votants.

Il ne sollicitera plus le suffrage des électeurs et meurt à Paris, le 23 septembre 1917, des suites d'une chute de voiture qui avait nécessité une grave opération. Il était âgé de 65 ans.

Jean Joyeux-Laffuie était chevalier de la Légion d'honneur.