Georges, Eugène Métayer

1869 - 1945

Informations générales
  • Né le 29 décembre 1869 à Blainville-creven (Seine-Inférieure - France)
  • Décédé le 6 mars 1945 à Rouen (Seine-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 8 mai 1932 au 31 mai 1936
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Républicain radical et radical-socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVIe législature
Mandat
Du 3 mai 1936 au 31 mai 1942 *
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Républicain radical et radical-socialiste

* : Un décret de juillet 1939 a prorogé jusqu'au 31 mai 1942 le mandat des députés élus en mai 1936

Biographies

Né le 29 décembre 1869 à Blainville-Crévon (Seine-Inférieure).

Député de la Seine-Inférieure de 1932 à 1942.

Après avoir fait son droit à la Faculté de Paris, Georges Métayer s'inscrivit en 1890 au barreau de la capitale normande. Membre du conseil de l'Ordre de 1920 à 1926, il fut élu bâtonnier en 1926. Conseil-1er général depuis 1923 et conseiller municipal en 1925, il devint maire de Rouen en mai 1929. Ce fut lui qui organisa en 1931 les cérémonies grandioses qui commémorèrent le cinquième centenaire de la mort de Jeanne d'Arc.

Candidat du parti radical aux élections générales législatives en 1932, il fut élu député le 8 mai, au second tour, avec 10.419 voix contre 5.967 à Lemesle, son concurrent le plus favorisé, sur 17.230 votants. Aux élections de 1936, classé au premier tour en seconde position, il fut élu au scrutin de ballottage, le 3 mai, avec 9.783 suffrages contre 9.046 à Chastellain.

En 1936, le congrès radical le porta à la vice-présidence du parti.

A la Chambre, il fut membre des grandes commissions : affaires étrangères, travaux publics, administration générale, départementale et communale et de la commission spéciale chargée en 1936 d'étudier les projets de loi sociaux. Il collabora activement à la nouvelle organisation du conseil économique, défendit l'artisanat et le petit commerce et obtint un financement plus rapide des habitations à bon marché.

Le maire du grand port normand dénonça avec clairvoyance les dangers des politiques autarciques dans lesquelles les Etats se réfugièrent à la suite de la crise de 1929 et s'employa à faire assouplir certains contingentements. Partisan de la détente internationale et du rap prochement franco-allemand, il se défiait par nature de l'abus des actes juridiques en matière diplomatique.

Le 10 juillet 1940, il n'a pas pris part au scrutin sur le projet de loi constitutionnelle.




Né le 29 décembre 1869 à Blainville-Crevon (Seine-Inférieure)
Décédé le 6 mars 1945 à Rouen (Seine-Inférieure)

Député de la Seine Inférieure de 1932 à 1942

(Voir première partie de la biographie dans le Dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, Tome VII, p. 2446, 2447)

De retour à Rouen le 24 juin 1940, Georges Métayer ne sera pas réintégré par le gouvernement de Vichy dans ses fonctions de maire de Rouen, à cause de son départ devant l'avance des troupes allemandes.

Il meurt le 6 mars 1945, à l'âge de 75 ans.