Auguste Rodhain

1868 - 1943

Informations générales
  • Né le 14 août 1868 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 18 novembre 1943 à Auffargis (Yvelines - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIIe législature
Mandat
Du 11 mai 1924 au 31 mai 1928
Département
Eure-et-Loir
Groupe
Radical et radical-socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIVe législature
Mandat
Du 29 avril 1928 au 31 mai 1932
Département
Eure-et-Loir
Groupe
Républicain radical et radical-socialiste

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 14 août 1868 à Paris (17e).

Député d'Eure-et-Loir de 1924 à 1932.

Directeur technique des laiteries Hauser de Paris, Auguste Rodhain était également membre correspondant de la Chambre de commerce d'Eure-et-Loir, président du Syndicat électrique du Perche, et président fondateur de la Caisse d'assurances mutuelles d'accidents agricoles du canton de la Loupe.

Créateur dans les départements d'Eure-et-Loir, de l'Orne, de la Sarthe et du Loiret-Cher, de nombreuses laiteries qui alimentent Paris, Rodhain a pu étudier les questions de commerce direct avec les cultivateurs. Aussi s'intéressa-t-il, à la Chambre, à tout ce qui concerne les questions agricoles et commerciales et à leurs rapports entre elles.

Il prit une part active à la vie locale : c'est ainsi que, élu conseiller municipal en 1904, il devint conseiller d'arrondissement en 1910, puis conseiller général en 1919. Enfin, il se présenta pour la première fois aux élections législatives de 1924 sur la liste d'union des gauches. Elu au premier tour, il obtint sur 62.303 votants 31.224 voix. Il s'inscrivit pour cette législature au groupe radical et radical socialiste. Il était membre de la commission du commerce, de la commission des douanes et de la commission des marchés et des spéculations. Il prit part à l’addition d'un projet de loi relatif à l'amnistie. Aux élections de 1928, Auguste Rodhain fut élu au second tour. Sur 13.271 votants, il obtint 6.961 suffrages. Au cours de cette législature, membre de la commission des douanes et des conventions commerciales, il déposa de nombreuses propositions de loi et notamment plusieurs textes relatifs aux droits de douane. Il déposa également une proposition de loi sur les promotions et nominations dans l'ordre de la Légion d'honneur et fut rapporteur d'une proposition de résolution ayant pour objet d'inviter le gouvernement à prendre des mesures en faveur des produits laitiers. Il prit également part à des discussions sur les problèmes agricoles et d'élevage. Auguste Rodhain se représenta aux élections de 1932, mais il fut battu au profit de Jean Deschanel.